Système cristallin monoclinique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Monoclinique)
Aller à : navigation, rechercher
Exemple de minéral monoclinique : la biotite.

En cristallographie, le terme monoclinique indique un des systèmes cristallins dans lesquels on classe les cristaux selon leurs propriétés de symétrie.

Un cristal monoclinique se distingue :

  • soit par la présence d'un axe de symétrie : axe de rotation ou axe hélicoïdal ;
  • soit par la présence d'un plan de symétrie : miroir (plan de réflexion) ou miroir translatoire ;
  • soit par la présence d'un axe de symétrie perpendiculaire à un plan de symétrie.

Il n'existe qu'une seule direction de symétrie dans le cristal monoclinique, qui est parallèle à l'axe ou perpendiculaire au plan de symétrie. La symétrie impose que le réseau de Bravais d'un cristal monoclinique ait au moins deux angles droits ; toute autre spécialisation métrique n'est pas imposée par la symétrie mais peut se réaliser dans certains intervalles de température et pression.

Les groupes ponctuels de symétrie appartenant au système monoclinique sont 2, m et 2/m.

Classes cristallines[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous donne les numéros des groupes d'espace des tables internationales de cristallographie[1] du système cristallin monoclinique, les noms des classes cristallines, les notations Schönflies, internationales et Orbifold des groupes ponctuels, des exemples, le type et les groupes d'espace.

# Groupe ponctuel Exemple Type Groupes d'espace
Nom (Groth) Schönflies Intl Orbifold Coxeter
3-5 Sphénoïdique [2] C2 2\ 22 [2]+ Joaquinite-(Ce) énantiomorphe polaire \mathrm{P}2\,\! \mathrm{P}2_{1}\,\! \mathrm{C}2\,\!
6-9 Domatique [2] C1h (=C1v = Cs) \bar{2} = m *11 [ ] hilgardite polaire \mathrm{Pm}\,\! \mathrm{Pc}\,\! \mathrm{Cm}\,\! \mathrm{Cc}\,\!
10-15 Prismatique [2] C2h 2/m\,\! 2* [2,2+] gypse centrosymétrique \mathrm{P}2/\mathrm{m}\,\! \mathrm{P}2_{1}/\mathrm{m}\,\! \mathrm{C}2/\mathrm{m}\,\! \mathrm{P}2/\mathrm{c}\,\! \mathrm{P}2_{1}/\mathrm{c}\,\! \mathrm{C}2/\mathrm{c}\,\!

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) International Tables for Crystallography, International Union of Crystallography,‎ 2006 (ISBN 978-1-4020-4969-9, DOI 10.1107/97809553602060000001)
  2. a, b et c « The 32 crystal classes » (consulté le 2009-07-08)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :