Modèle des Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simulation des Nations unies à Stuttgart, en Allemagne.

Une Modélisation des Nations unies ou MNU (Model United Nations - MUN en anglais) est une simulation des Nations unies qui a pour but de former les participants aux négociations internationales, visant à promouvoir les droits de l’homme, mais aussi les qualités de communication, de relations internationales mais aussi de diplomatie. Dans le cadre des Modélisations des Nations unies les étudiants prennent le rôle des ambassadeurs ou des ministres des Affaires étrangères en participant à des simulations de sections internationales de l’ONU. Les participants doivent ainsi faire des recherches sur les pays, faire des recherches sur les débats et les problèmes internationaux et tenter de trouver des solutions aux problèmes mondiaux.

Simulations[modifier | modifier le code]

Pendant les simulations, les participants doivent utiliser de nombreux moyens de communication et de négociations afin de représenter au mieux les politiques de leurs pays respectifs. Ces simulations impliquent ainsi des discours publics, des analyses de politiques internationales, d’écoute des autres positions internationales, mais aussi de négociations, de résolutions de conflits, d’envoi de notes, et des écrits techniques (comme des « working paper » : ébauche de résolutions, et des résolutions). Les participants de ces simulations viennent souvent du monde entier et principalement des grandes universités (États-Unis, Amérique, Singapour, et quelques universités européennes).

Modèles[modifier | modifier le code]

La majorité des MUN sont des simulations des Nations unies :

D’autres conférences sont aussi des simulations d’organisations internationales telles que

Contenu[modifier | modifier le code]

Dans de nombreuses simulations, les délégués jouent des rôles de personnes spécifiques tel que le secrétaire des affaires étrangères des États-Unis, ou alors des comités historiques (Comité de Vichy au Modèle des Nations unies de Harvard), ayant pour objectif de défendre au mieux les positions précises de ces personnes lorsqu’elles étaient au pouvoir. Au cours de ces conférences sont parfois simulées des crises hypothétiques, telles une attaque terroriste, une crise humanitaire…

Les simulations des Nations unies sont souvent encadrées par des règles parlementaires, qui sont souvent celles qui sont utilisées lors des réunions officielles de l’ONU, permettant d’être le plus fidèle aux institutions représentées. À la fin des simulations, des prix sont souvent décernés aux meilleurs délégués des comités, ceux qui ont su développer les meilleures qualités d’ambassadeur, ou représenter les intérêts des États.

Il y a plus de 90 000 participants aux MUN des États-Unis, de nombreuses universités organisent leurs propres Modèles. En 2005, il y a eu plus de 400 MUN organisés, dans plus de 48 pays. Ces nombres ont eu tendance à grandement augmenter depuis[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les modèles, et les simulations d’écoles sont plus anciennes que la création de l’ONU. Le plus ancien a eu lieu en 1920 aux États-Unis, pour une simulation de la SDN. La plus ancienne simulation est celle organisée par l’université Harvard (HNMUN), fondée en 1951, qui regroupe entre 2 000 et 3 000 participants chaque année.

France[modifier | modifier le code]

En France, Sciences Po Paris organise depuis 2007 une conférence annuelle, le Paris International Model United Nations. Créée en partenariat avec le MGIMO à Moscou, cette conférence a traditionnellement lieu au printemps et simule plusieurs comités, tels que le Conseil de sécurité, le Conseil économique et social, le Conseil des Droits de l'homme, la 1re Commission de l'Assemblée Générale traitant des questions de désarmement et de sécurité internationale ou le Fonds monétaire international.

En outre, en 2009, l'association AixOnu de Sciences Po Aix a organisé la première édition du AixMun. La délégation aixoise au WorldMun organisé par Harvard a par ailleurs remporté un Diplomatic Award (prix de la meilleure délégation au sein du comité de l'OMC).

Porté conjointement par l'Université Paris-Dauphine et l'association MUN Team Paris, dirigé par Maria Giuseppina Bruna, le Dolph'in MUN consiste en une simulation étudiante de l’Assemblée Générale des Nations unies spécifiquement consacrée aux problématiques des Objectifs du Millénaire pour le Développement et de la gestion de la diversité culturelle. Valorisant dans la sélection des participants l'excellence académique autant que l'expertise associative et participative, le Dolph'in MUN affiche une double vocation de sensibilisation et d'initiation aux problématiques internationales, dans un souci de mixité sociale et de diversité culturelle et de nationalités. Le Dolph'in MUN est un événement organisé à une fréquence annuelle ou bisannuelle.

Sa première édition (à laquelle ont pris part des jeunes sélectionnés sur le volet de plus de vingt nationalités différentes) s'est déroulée du 19 au 21 avril[Quand ?] dans les locaux de l’Université Paris-Dauphine, placée sous le parrainage de Mme Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, M. Martin Hirsch, ancien Haut Commissaire à la Jeunesse et aux Solidarités Actives, M. Bertrand Delanoë, Maire de Paris et du Prof. Laurent Batsch, Président de l’Université Paris-Dauphine, avec le partenariat de prestige de l'Organisation des Nations unies et de leur Centre Régional d’Information (UNRIC, Bruxelles). Avec le soutien de l'Association Française pour les Nations unies, de la LICRA Fédération de Paris, de Dauphine Alumni, de Dauphine Afrique, de Dauphine Durable et de Mozaik Dauphine. Alors même que 2010 est une date-étape particulièrement importante dans le parcours pour l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement, les propositions émanant du Dolph'in MUN et de ses formations/simulations associées s'inscrivent dans une quadruple vocation : de sensibilisation citoyenne, de formation professionnalisante, d'interpellation politique et de concrétisation pragmatique (en lien avec le secteur institutionnel, académique et associatif). Ainsi la mise en ligne des grands débats thématiques du Dolph'in MUN 2010 ainsi que la publication d'Actes se veulent des occasions de mise en partage et d'enrichissement mutuel des propositions produites par les jeunes-simulateurs, dans une perspective humaniste et solidaire.

Le phénomène prend de l'ampleur en France. Sciences Po Rennes, avec son association Batna, n'a jamais envoyé autant de délégués dans les MUN et a pu envoyer une délégation aux côtés de celles de Sciences Po Lille et d'HEC Paris lors du Harvard National Model United Nation de 2011.

L'association MUNWALK Sciences Po Lille est considérée comme la meilleure délégation française et parmi les vingt meilleures au monde selon le guide Best Delegate[1]. Il faut dire qu'en 2011, les équipes envoyées par l'école ont remporté de nombreux prix : Honourable Delegate à Londres ainsi qu'à Harvard et Distinguished Delegation au National Model United Nations de New York. En outre, Sciences Po Lille est partenaire de l'organisation du prochain NMUN Europe qui se déroulera à Lille en janvier 2012[2],[3].

Depuis 2010, l'association ILERI-MUN[4] organise la simulation Paris-MUN[5], accueillie successivement à la Maison de l'UNESCO en 2010, et à la Mairie de Paris en 2011. Paris-MUN 2012 3rd Édition aura lieu les 22,23 et 24 février 2012 à la Maison de l'UNESCO. De plus, depuis 2011, l'ILERI-MUN organise Marrakech-MUN[6] au Palais des Congrès de Marrakech. L'édition 2012 se déroulera courant avril 2012.

En mars 2012, le campus euro-américain de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris à Reims lance la première édition du Reims International Model United Nations, rassemblant tous les campus de Sciences Po Paris. Organisé par un groupe de huit étudiants et parrainé par Daniel Rondeau, ambassadeur de France à l'UNESCO et homme de lettres[7], le projet RIMUN s'inscrit dans le cadre des projets collaboratifs : l'occasion de débattre, de se former aux relations internationales, de s'engager dans la "coopération inter-culturelle"[8] et de défendre un point de vue cohérent[9], le tout dans un cadre international stimulant[10]. Parrainé par l'Ambassadeur de Tunisie à Washington, M. S. Tekaya, et soutenu par la BNP Paribas et la SNCF, le projet s'agrandit alors en 2013 suite au succès connu lors de la première simulation rémoise[11] : la deuxième édition RIMUN se déroule le 22, 23 et 24 mars 2013 sur le campus de Science Po à Reims, rassemblant des élèves de l'IEP, de King's College London, University College London, Reims Management School, de l'Université Catholique de Lille, de l'Université de Reims et d'ailleurs en Europe[12]. La cérémonie d'ouverture de RIMUN 2013, le 22 mars 2013, se déroule dans les salons de l'hôtel de Ville de Reims, en présence du guest speaker Bertrand Badie, Professeur des Universités, ancien Directeur du Centre Rotary d'études internationales sur la paix et la résolution des conflits, actuel Président du Conseil Scientifique de l'Institut Français du Proche-Orient et Membre du Comité Exécutif de l'Association Internationale de Science Politique (IPSA). L'association RIMUN a également eu l'honneur de s'inscrire parmi les meilleurs délégués de OXiMUN, organisée par l'Université d'Oxford, recevant le prix de la "Distinguished Delegation", et le prix de la participation exceptionnelle lors de la simulation de l'ONU organisée par l'IEP d'Aix-en-Provence en 2012.

Depuis décembre 2011, les pôles MUN des universités de Sciences Po Paris, Panthéon-Sorbonne Paris 1 et Panthéon-Assas Paris 2 se sont associés sous le nom de PIMUN (Paris International MUN) afin d'organiser un MUN annuel chaque printemps. En cette année 2012, le mois de mai verra la première version de ce tout nouveau PIMUN. Organisé sur trois jours - les vendredi 18, samedi 19 et dimanche 20 mai - PIMUN se prépare à accueillir plus d'une cinquantaine de délégations venues des quatre coins du monde. À l'issue d'une année 2011 sensationnelle à tout point de vue, les débats tenus par ces étudiants seront d'un enjeu d'autant plus grand pour eux que les grandes questions de notre siècle persistent et s'enrichissent chaque jour. Neuf comités seront organisés en Anglais, et trois supplémentaires offriront aux hôtes de PIMUN l'opportunité de débattre en langue française.

En 2010 est créée l'association MUN Lyon, l'association Model United Nations de l'Institut d'études politiques de Lyon. Depuis sa création, elle a permis à des étudiants de l'Institut de participer à des conférences internationales renommées telles que le Cambridge University International Model United Nations, le ScotMUN à Edimbourg, ou encore le C'MUN 2012 à Barcelone. Elle a en outre participé à la Conférence PragueMUN 2012 avec brio, en remportant deux prix sur quatre (Meilleure déléguée et Meilleure Délégation). MUN Lyon cherche également à se développer au sein du réseau français, et a participé en 2011 à AixMUN, en décrochant le prix de Meilleure Déléguée et celui de Coup de Cœur du Jury. L'association a aussi eu l'occasion de participer à la Conférence LyonMUN, à l'initiative du MUN de l'Université Lumière Lyon 2, qui fut un franc succès, et souhaite réitérer l'expérience.

En 2013, le Toulouse International Model United Nations (TIMUN) est créé par un partenariat entre l'association Cactus de Sciences Po Toulouse et les Rendez-Vous du Changement de la Toulouse Business School. Chaque année, une centaine d'étudiants affluent pour participer à cet événement. A terme, le souhait du partenariat entre les associations de l'IEP de Toulouse et de la TBS serait de former des délégations pour participer aux MUN les plus prestigieux.

Au niveau secondaire, plusieurs conférences sont également organisées. Depuis 2010, l'Eganaude Model United Nations (EMUN) rassemble environ deux cent collégiens d'établissements français et internationaux de la Côte d'Azur pour une conférence de deux jours en anglais, tandis que la conférence O.N.U.- Nice s'adresse au même public, mais opère en français.

En 2014, l'École normale supérieure de Cachan créé sa propre association MUN, intitulée ONU ENS. Celle ci est rapidement devenue une des premières associations MUN de France[réf. nécessaire], du fait de la forte motivation de ses adhérents[non neutre].

Le dernier[Quand ?] MUN accrédité est celui du Club des anciens du Parlement de l'enfant, au Maroc (Rabat)[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Best College Model UN Teams – World Division: International Top 20 - Best Delegate, 6 avril 2011
  2. (en) NMUN Europe 2012
  3. http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Metropole_Lilloise/actualite/Secteur_Metropole_Lilloise/2012/01/30/article_a-partir-de-demain-lille-devient-siege-d.shtml?utm_source=add_this&utm_medium=facebook&utm_campaign=partage#.Tyb_EiI1dmI.facebook
  4. Association ILERI-MUN
  5. (en) Paris-MUN 2012
  6. (en) Marrakech-MUN 2012
  7. http://www.sciencespo.fr/newsletter/actu/?id=1405
  8. http://vimeo.com/43103836
  9. http://www.lunion.presse.fr/article/societe/comme-un-parfum-de-new-york-a-sciences-po
  10. http://www.france-amerique.com/articles/2012/03/21/sciences_po_a_reims_fait_sa_propre_assemblee_de_l_onu.html
  11. http://www.ouest-france.fr/2013/02/08/vendee/Une-simulation-des-Nations-Unies-en-mars-a-Reims--64531982.html
  12. http://www.france-amerique.com/articles/2013/03/11/deuxieme_edition_du_modele_des_nations_unies_a_reims.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Autres simulations parlementaires :

Liens externes[modifier | modifier le code]