Mikhail Ogonkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mikhail Ogonkov
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Mikhail Pavlovich Ogonkov
Nationalité Drapeau : URSS Soviétique
Naissance 24 juin 1932
Lieu Moscou (URSS)
Décès 14 août 1979 (à 47 ans)
Lieu Moscou (URSS)
Période pro. 1953-1961
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1953-1958 Drapeau : URSS FK Spartak Moscou 100 (0)
1961 Drapeau : URSS FK Spartak Moscou
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1955-1958 Drapeau : URSS Union soviétique 22 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mikhail Pavlovich Ogonkov (en russe : Михаил Павлович Огоньков) (né le 24 juin 1932 à Moscou et mort le 14 août 1979 dans la même ville) est un footballeur soviétique ayant remporté la médaille d'or lors des Jeux olympiques d'été de 1956

Carrière[modifier | modifier le code]

Au sommet[modifier | modifier le code]

Ogonkov joue au Spartak Moscou durant l'ensemble de sa carrière et fut le meilleur défenseur soviétique de tous les temps selon Nikita Simonian. Il remporte dès sa première saison le titre de champion de l'Union Soviétique avec le Spartak, titre qu'il remporte à deux autres reprises. Ses prouesses à la défense lui permettent d'être sélectionné en équipe nationale en 1955, remportant la médaille d'or avec l'URSS lors des Jeux Olympiques de 1956.

Suspension[modifier | modifier le code]

En 1958, Mikhail est arrêté, avec Eduard Streltsov et Boris Tatushin, pour un viol présumé. Il est finalement condamné à trois ans de suspension pour tout match. Lors de son retour en 1961, il se blesse gravement, subissant une ablation d'un rein et est obligé de prendre sa retraite. Il se reconvertit par la suite comme entraineur des équipes espoirs du Spartak Moscou.

Mort suspecte[modifier | modifier le code]

Le cadavre de Ogonkov est retrouvé dans son appartement de Moscou le 14 août 1979. Selon les médecins légistes, la mort remontée à deux semaines mais on ne su jamais les circonstances exactes du décès même si la thèse de l'assassinat n'est pas écarté.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]