Mederdra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mederdra
Administration
Pays Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Région Trarza
Département Mederdra
Démographie
Population 6 858 hab. (2000[1])
Géographie
Coordonnées 16° 55′ 22″ N 15° 39′ 22″ O / 16.9227435, -15.656094 ()16° 55′ 22″ Nord 15° 39′ 22″ Ouest / 16.9227435, -15.656094 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mauritanie

Voir la carte administrative de Mauritanie
City locator 14.svg
Mederdra

Géolocalisation sur la carte : Mauritanie

Voir la carte topographique de Mauritanie
City locator 14.svg
Mederdra

Mederdra est une commune de Mauritanie située dans le département de Mederdra de la région de Trarza.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mederdra se situe au sud-ouest de la Mauritanie à 150 km au sud-est de la capitale Nouakchott et à environ 55 km au nord de Rosso, chef-lieu de la région du Trarza, et à 65 km de l'océan Atlantique. Le périmètre actuel de la moughataa de Mederdra correspond en grande partie à la région historique de l'Iguidi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La ville fut fondée par l'administration coloniale française en 1907 après que les Français ont mis fin à leur présence à Khroufa et à Sehwit Elma, pour des raisons de sécurité face aux attaques des tribus du nord de la Mauritanie, pas encore pacifié. Les colons s'y sont installés, accompagnés par les affranchis haratines de la tribu maraboutique de Ehil Bouvlane, résidant d'ordinaire avec leurs anciens maîtres aux alentours du puits de Khroufa. Le village de Mederdra devint par la suite le chef-lieu de la subdivision de Mederdra dont le périmètre géographique couvrait la plupart de l'actuelle wilaya du Trarza et une bonne partie de la région de l'Inchiri. Jadis, le puits de Mederdra était la propriété de la tribu de Ngadess, tribu berbère des Anbat  ; les ancien habitants guerriers berbères du Trarza. Les Ngadess le échangèrent à la tribu des Tlabines contre quarante vaches. Selon l'érudit M'hamed ould Ahmed youra, le nom de la ville dérive d'un mot berbère qui signifie facile à s'effondrer. Plusieurs administrateurs coloniaux se sont succédé sur le commandement de Mederdra dont certains sont restés ancrés dans la mémoire collective de la région, comme de Charbonnier (localement appelé sarbegné, organisateur d'un recensement des animaux qui est devenu un repère d'histoire dans la région), Gaston, Balèvre, Laval, Tessier...

Du fait de son contact relativement précoce avec les colons, un nombre important des Mederdrois ont suivi l'enseignement français, ont servi dans l'administration coloniale et ont été parmi les premiers bâtisseurs du jeune État mauritanien indépendant  : Ahmeddoud Ould Hourma Ould Babana (les Idawali du Trarza faisaient partie du commandement de Mederdra), Mohamed ould ebnou Abdem, chef des awlad sidi El Valli), bebbaha Ould meyé, fils du cadi de Mederdra et premier député de Mederdra à l'Assemblée nationale en compagnie de feu Hbib Ould Ahmed saloum, émir des Trarza, Sid'Ahmed Ould Mohamed, père de l'ancien ministre des Affaires étrangères Ahmed ould Sid'Ahmed, connu sous son surnom d'Eddeych, Demba Gallo.

L'époque coloniale de Mederdra est marquée par un nombre important d’évènements de l'histoire de l'Iguidi, et de la Mauritanie tout entière.

Mederdra fait référence, en Mauritanie, au foyer de l'émirat des Trarza avec ses puissant émirs, mais aussi à la culture de l'Iguidi, forte de ses savants, ses poètes, ses hommes politiques,ses sages et ses marabouts dont la réputation dépasse même l'espace mauritanien. Parmi les personnalités célèbres de Mederdra, on peut citer[réf. nécessaire] l'émir Mohamed Lehbib et ses fils, l'émir Ahmed Ould deyd et son fils Ould Oumeir, Hbib ould ahmed saloum, baba Ould Sidi, Ahmed saloum Ould Sidi, Mohamed El yedali, auteur de Salatou rabbi, cheikh Saad Bouh Ould Cheikh Mouhamed Fadel, chef spirituel de Nimjatt, Ahmed Ould Akel, cadi de l'émirat pendant le règne de Amar Ould El Moukhtar, Mahand Baba Ould Ebeyd, cadi de l'émirat pendant la règne de Mohamed Lihbib, Awva Ould Ababbakkar, tradipraticien, Bebbaha Ould El Akel et son fils le cadi Meyeye, M'hamed Ould Ahmed Youra, poète symbole de la culture maure, Mokhtar Ould hamidoun, auteur d'une encyclopédie sur la vie en Mauritanie, Mohammed Abdallahi Ould hacen et son fils Jemal, bata Mint el Bara, poétesse et femme de culture, Bebbaha Ould Ahmed Youra, homme politique, yeslem Ould Ebnou Abdem, journaliste et homme politique, Hamden ould Tah, érudit, Mouhamedhine ould Mahmouden, marabout et homme de savoir, Mohamed saleh Ould Cheikh Ahmed Ould valli, Garraye Ould Ahmed youra, érudit et enseignant, Mohamed vall Ould Abdellatif, grande figure de la littérature arabe en Mauritanie et ancien administrateur, Maalouma mint Meyddah, célèbre au-delà des frontières par ses participations au festival de Carthage, Demba ould Meyddah, poète, homme de lettres, Habib ould Mahfoudh, fondateur du journal le Calam et auteur d'une série d'articles les Mauritanides, yahya Ould Hamidoun, mathématicien.

Personnalités nées à Mederdra[modifier | modifier le code]

  • Ahmed Deid Ould Sidi, Résistant et Emir
  • Mohamed Falll ould Oumer, Emir
  • Cheikh Saad Bouh n Chef de confrerie Qadiriya
  • Mohamed Salem Ould Elouma, Erudit et Maitre de Mahadhra
  • Muhameden Ould Mohameden Fall Dit Meyeye, Cadi
  • M'hamed Ould Ahmed Youra, Poète, historien, géographe et généalogiste
  • CHeikh Ahmed El Valy, Maire et frand érudit
  • Sidiya Ould Haddar, poete
  • Mohamed Ould Meidah, grand artiste
  • Hamden Ould Tah, Grand érudit réligieux
  • Malouma Mint Mokhtar Ould Meidah, chanteuse et femme politique
  • Elbou Ould Ivoukou, grand commerçant
  • Mohamed Salem Ould Mkhaitirat, ancien Ministre
  • [2]Mohameden Ould Mboyrick, ancien Ministre
  • Ahmed Salem Ould Hbib, Emir
  • Baba Ould Sidi, ancien MinistreBaba Ould Sidi, ancien Ministre
  • Ahmed Ould Sid'Ahmed, ancien ministre
  • Tijani Ould Mohamed El Kerim, ancien Ambassadeur
  • Oumar Oumd Yali, ancien ministre
  • Bebaha Ould Ahmed Youra, journaliste
  • Sidi Ould Tah, Ministre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statistiques démographiques : Résultats du RGPH 2000 des Wilayas sur le site officiel de la République islamique de Mauritanie.
  2. Mohamed Jules ancien medecin