Rosso (Mauritanie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosso.
Rosso
La mosquée avec, à l'arrière-plan, le fleuve Sénégal
La mosquée avec, à l'arrière-plan, le fleuve Sénégal
Administration
Pays Mauritanie Mauritanie
Région Trarza
Département Rosso
Maire Yérim Babacar Fassa
Démographie
Population 48 922 hab. (2000)
Géographie
Coordonnées 16° 30′ 46″ N 15° 48′ 18″ O / 16.512778, -15.805 ()16° 30′ 46″ Nord 15° 48′ 18″ Ouest / 16.512778, -15.805 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mauritanie

Voir la carte administrative de Mauritanie
City locator 14.svg
Rosso

Géolocalisation sur la carte : Mauritanie

Voir la carte topographique de Mauritanie
City locator 14.svg
Rosso
Liens
Site web http://mairierosso.org/

Rosso est une ville et une commune du sud de la Mauritanie, située sur la frontière avec le Sénégal. C'est le chef-lieu du département de Rosso et la capitale de la région (wilaya) du Trarza.

Administration[modifier | modifier le code]

Rosso est le chef-lieu du département de Rosso.

Le maire de la commune est le médecin Yérim Fassa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2007, Rosso comptait 15 922 habitants[1].

Transport[modifier | modifier le code]

La digue vers le barrage de Diama.

C'est depuis Rosso que s'effectue la traversée du fleuve Sénégal à raison de 4 à 5 bacs par jour (la fréquence des rotations ayant été réduite depuis le conflit entre la Mauritanie et le Sénégal), de l'autre côté du fleuve le débarquement s'effectue à Rosso-Sénégal. Le passage de la frontière se fait sans véritable problème administratif dans un sens comme dans l'autre, une attente est cependant à prévoir de chaque côté du fleuve.

Pour les audacieux et en dehors de la saison des pluies il est possible de passer la frontière sénégalaise à 90 km à l'ouest de Rosso par le barrage de Diama, à condition d'avoir un véhicule adapté et d'accepter de rouler sur la crête des digues de canalisation du fleuve Sénégal.

Économie[modifier | modifier le code]

Rosso est connue comme étant une grande ville agronomique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rosso a joué un rôle important à l'époque de la colonisation en tant que trait d'union entre la Mauritanie et Saint-Louis, capitale coloniale de la région Mauritanie-Sénégal.

Au moment de l'indépendance, le président Moktar Ould Daddah a failli choisir cette ville comme capitale de la nouvelle nation mauritanienne, mais la trouvant trop imprégnée de présence coloniale, il a préféré créer une capitale de novo, c'est ainsi qu'est née Nouakchott.

Rosso a marqué au cours de l'histoire les limites du royaume marocain et le grand-père du souverain actuel, Mohamed V, a prononcé un discours qui n'a eu de cesse d'inquiéter les Mauritaniens en proclamant que son royaume devait s'étendre jusqu'à Rosso-Sénégal.

Personnalités nées à Rosso[modifier | modifier le code]

  • Pr. Yerim Fassa (Maire de Rosso)
  • Adama Wade, journaliste

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) de 2007 », sur République Islamique de Mauritanie (consulté le 23 avril 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Anthony G. Pazzanita, « Rosso », in Historical dictionary of Mauritania, Scarecrow Press, Lanham (Maryland) ; Toronto, Plymouth (Royaume-Uni), 2008 (3e éd.), p. 440 (ISBN 9780810855960)
  • Dan Covu, Étude des échanges inter-frontaliers Rosso-Mauritanie, Rosso-Sénégal, Dakar, Université de Dakar, 1971, 105 p.
  • Jean-Paul Laborie, Jean-François Langumier et Cheikh Saad Bouh Kamara, L'urbanisation de la Mauritanie : enquête dans trois villes secondaires : Rosso, Kiffa et Aioun-el-Atrouss, La Documentation française, Paris, 1988, 92 p. (ISBN 2-11-002060-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :