Maximilien de Hohenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maximilien de Hohenberg

Maximilien de Hohenberg, né le à Vienne, mort le à Vienne. Titré duc de Hohenberg en 1917.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François-Ferdinand d'Autriche et de Sophie Chotek, duchesse de Hohenberg, Maximilien de Hohenberg épousa en 1926 Élisabeth de Walburg de Wolfegg et Waldsee.

Six enfants sont issus de cette union :

Après l'assassinat de ses parents à Sarajevo le , il fut recueilli par sa belle-grand-mère Marie-Thérèse de Bragance (1855-1944), veuve de son grand-père, l'archiduc Charles-Louis d'Autriche, frère cadet de l'empereur et roi François-Joseph Ier.

Maximilien de Hohenberg fut arrêté au moment de l'Anschluss (1938) par la Gestapo et déporté avec son frère Ernest de Hohenberg au camp de Dachau, où il fut chargé de la corvée des latrines (humiliation voulue par les nazis), la réflexion d'Hermann Goering concernant cette humiliation fut « la merde de la nouvelle Allemagne. »

Il parvint à survivre à l'horreur du camp et fut libéré au bout de quelques mois en 1943, mais il ne put retourner au château d'Artstetten, Hermann Goering ayant fait main basse sur le château des Hohenberg.

Après la libération de l'Autriche en 1945, le habitants de Artstetten l'ont élu maire, fonction qu'il occupa pendant dix ans.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]