Marcel d'Ancyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel d'Ancyre (285-374) est évêque d’Ancyre, en Galatie. Il est un des pères du premier concile de Nicée, où il combat les ariens, au même titre qu'Athanase d'Alexandrie.

En 335, au concile de Tyr, face aux Eusébiens qui minimisent les conséquences de l'"Homoousios" de Nicée, il refuse de voir des distinctions réelles dans la divinité, les assimilant au polythéisme. "En privant le Logos de toute réalité substantielle, il faisait finalement du Père le sujet de l'Incarnation"[1].

Déposé en 336, il est condamné en Orient dès 341 comme proche de la doctrine de Sabellius, puis en Occident à partir de 345.

Sa pensée se rapprochant du sabellianisme, considéré comme peu dangereux par Rome, il est déclaré rétabli sur son siège en 353 par le pape Jules Ier.

Des fragments de ses écrits (Clavis Patrum Græcorum 2800-2806) ont été conservés, en particulier par un de ses opposants, Eusèbe de Césarée. Acace de Césarée, successeur d'Eusèbe, écrivit contre lui un Contra Marcellum dont des fragments nous sont parvenus dans l’œuvre d'Épiphane de Salamine.


  1. Pierre Maraval, Le christianisme de Constantin à la conquête arabe, PUF, 1997, p. 322.