Maladie des exostoses multiples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maladie des exostoses multiples
Référence MIM 133700
133701
Transmission Dominante
Chromosome 8q24.11-q24.13
11p12-p11
Gène EXT1
EXT2
Mutation de novo 10 %
Prévalence 1 pour 20 000
Diagnostic prénatal Possible
Liste des maladies génétiques à gène identifié

La maladie des exostoses multiples est une maladie génétique caractérisée par la croissance de nombreuses tuméfactions osseuses (exostoses ou ostéochondromes) au niveau des métaphyses des os longs (surtout dans la région du genou, des épaules, des chevilles et des poignets).

Cause et épidémiologie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une maladie génétique à transmission autosomique dominante. Les mutations concernent les gènes EXT1 et EXT2 qui sont des gènes suppresseurs de tumeurs. Ils permettent la synthèse de glycosyltransférases, intervenant notamment dans le métabolisme du sulfate d'héparane.

Elle concerne une naissance sur 50000[1]. 10 % des cas sont sporadiques[2].

Description[modifier | modifier le code]

La moitié des enfants atteints est diagnostiqué à 3 ans et tous le sont avant 12 ans.

Cette maladie constitutionnelle de l'os s'accompagne parfois d'une croissance osseuse insuffisante, d'une déformation osseuse, d'une diminution des mouvements articulaires, d'une petite taille, d'arthrose précoce ou de compressions nerveuses.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Le diagnostic est essentiellement clinique, avec dans les zones peu accessibles des examens comme le scanner ou l'IRM.

La radiographie osseuse montre les tumeurs. Les ostéochondromes se caractérisent par une continuité de la corticale et de la médullaire par rapport à l'os normal[3].

Évolution[modifier | modifier le code]

Cette maladie est tout de même compatible avec une vie normale. Les éventuelles complications sont liées à des compressions de nerfs, provoquant des douleurs et des déficits moteurs et sensitifs, ou de vaisseaux sanguins. Une compression médullaire est possible mais rare[4].

En règle les ostéochondromes cessent de croître à la fin de l'adolescence[5]. Une augmentation de taille au delà de cette âge doit faire craindre une transformation cancéreuse.

Le risque de dégénérescence cancéreuse de ces exostoses en ostéochondrosarcome augmente avec l'âge bien que le risque ne semble pas dépasser 5 %[1].

Traitement[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de traitement spécifique. Une résection osseuse (chirurgie) peut être proposée dans certains cas de compression.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en)
  1. a et b Pannier S, Legeai-Mallet L, Hereditary multiple exostoses and enchondromatosis, Best Pract Res Clin Rheumatol, 2008;22:45-54
  2. Schmale GA, Chansky HA, Raskind WH, Hereditary Multiple Exostoses In: GeneReviews at GeneTests: Medicol Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1997-2002
  3. Murphey MD, Choi JJ, Kransdorf MJ, Flemming DJ, Gannon FH, Imaging of osteochondroma: variants and complications with radiologic-pathologic correlation, Radiographics, 2000;20:1407-1434
  4. Ezra N, Tetteh B, Diament M, Jonas AJ, Dickson P, Hereditary multiple exostoses with spine involvement in a 4-year-old boy, Am J Med Genet A, 2010;152A:1264-1267
  5. Krieg JC, Buckwalter JA, Peterson KK, el-Khoury GY, Robinson RA, Extensive growth of an osteochondroma in a skeletally mature patient. A case report, J Bone Joint Surg Am, 1995;77:269-273