Maison victorienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maisons victoriennes à San Francisco (Californie, É.-U.)

La maison victorienne est un type de maison qui s'est développé durant l'ère victorienne (1837—1901), tout particulièrement aux États-Unis.

Ces maisons sont généralement construites à base de bois de séquoia et comportent typiquement trois étages, une tour octogonale ou ronde et un porche. San Francisco (Californie, É.-U.) est l'une des villes où l'on peut trouver le plus de maisons victoriennes, elles y sont multicolores et connues sous le nom de Painted Ladies (Femmes peintes)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elizabeth Pomada, Douglas Keister et Michael Larsen, America's Painted Ladies: The Ultimate Celebration of Our Victorians, Viking Studio Books, New York, 1994, 304 p. (ISBN 9780140238570)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mary Daly, Mona Hearn et Peter Pearson, Dublin's Victorian houses, A. & A. Farmar, Dublin, 1998, 170 p. (ISBN 1-89904-742-5)
  • (en) Edmund V. Gillon, Jr, et Clay Lancaster, Victorian houses : a treasury of lesser-known examples, Dover Publications, New York, Constable, Londres, 1973, 117 p. (ISBN 0-486-22966-1)
  • (en) Helen Long, Victorian Houses and their Details, Routledge, 2012, 144 p. (ISBN 9781136349706)
  • (en) Sherry Pace et Richard J. Cawthon, Victorian Houses of Mississippi, Univ. Press of Mississippi, 2005, 184 p. (ISBN 9781578067817)
  • (fr) Danièle André et Michel J. Bernard Répertoire des maisons victoriennes vernaculaires des Basses-Laurentides, D. André et M.J. Bernard, St-Lambert, Chambly 1984, 176 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :