Macaque à crête

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le macaque à crête ou macaque nègre (Macaca nigra) est l'une des sept espèces de macaque que compte l'île de Sulawesi en Indonésie.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Un mâle adulte.

Son faciès très galbé dans le sens convexe et sa crête le rendent reconnaissable entre tous. Le mâle adulte possède d'impressionnantes canines dont il se sert comme de rasoirs lors des combats.

Son pelage et sa peau sont entièrement noirs comme chez le macaque de Gorontalo Macaca nigrescens mais à la différence des cinq autres espèces de l'île de Sulawesi qui présentent des variations argentées ou ocrées dans le pelage. Quelques touffes de poils blancs ou de dépigmentation de la peau peuvent apparaître chez certains individus et le mâle adulte présente une pigmentation rouge des parties génitales[1].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Femelle en œstrus.

Chez le macaque à crête, la reproduction peut avoir lieu toute l'année. Lors des périodes d'œstrus les femelles arborent un fort gonflement de la zone périnéale. Le mâle dominant du groupe est alors en consort avec la femelle, c'est-à-dire qu'il la suit dans tous ses déplacements et a des coïts fréquents avec elle. Les femelles donnent naissance à un seul petit qui reste dépendant de la mère pendant une année au moins. À la naissance, le petit a un pelage noir, seule la tête est glabre et la peau présente une couleur blanc-rosâtre. A 3 mois environ le pelage est apparu sur le sommet du crâne mais la face reste claire. Ce n'est que vers 6 mois que le petit acquiert le faciès sombre caractéristique de l'espèce. Son pelage restera brun foncé uniforme jusqu'à sa maturité sexuelle. La période d'immaturité s'étend jusqu'à l'âge de trois à cinq ans selon le sexe et les conditions d'alimentation.

Comportement social[modifier | modifier le code]

Conflit.

Le macaque à crête, au même titre que les autres espèces de macaques de Sulawesi, possède un système social tolérant. Ce système permet aux individus de nourrir de nombreuses interactions avec tous les membres du groupe ce qui n'est pas le cas chez d'autres espèces de macaques à système social dit despotique comme le macaque rhésus Macaca mulatta ou le macaque japonais Macaca fuscata. Lorsqu’une dispute survient, beaucoup de cris sont émis mais les morsures sont rares. Les entraides, nommées coalitions, sont fréquentes : deux compagnons s'associent pour en attaquer un troisième. En raison du tissu de relations sociales de chaque protagoniste, les disputes deviennent vite assez compliquées. Une soumission ou un apaisement termine généralement le conflit. Il est important de maintenir les relations sociales malgré les désaccords et il n'est pas rare que les adversaires se réconcilient par une étreinte, un toilettage ou une monte non sexuelle. Chez ce macaque, un individu tiers peut venir arrêter la dispute en apaisant l'agresseur.

Mensurations[modifier | modifier le code]

Poids

    • Mâle : 7 à 10 kg
    • Femelle : 5 à 8 kg

Taille

Longueur tête + corps

    • Mâle : 520 à 570 mm
    • Femelle : 445 à 550 mm

Longueur de la queue

    • Mâle : 20 à 25 mm
    • Femelle : 0 à 20 mm

Habitat[modifier | modifier le code]

Le macaque à crête colonise les rares forêts préservées de la presquîle de Sulawesi du Nord. C'est une espèce semi terrestre dont l'habitat est constitué originellement par la forêt équatoriale humide, primaire ou secondaire située en bordure côtière. Cependant la forêt, dans cette zone, est en forte régression ce qui positionne le macaque à crête parmi les espèces les plus menacées par l'action de l'homme[2], malgré son extrême adaptabilité aux milieux modifiés. Dans un habitat préservé, le macaque à crête passe 60 % de la durée du jour à se déplacer et à se procurer de la nourriture et 40 % du temps à se reposer et à entretenir des relations sociales.

Nourriture[modifier | modifier le code]

Le macaque à crête se nourrit de plus de 145 espèces de fruit (66 % de son alimentation), de végétation (2,5 %), d'invertébrés (31,5 %) et occasionnellement de proies vertébrées.

Population[modifier | modifier le code]

Les données disponibles sur l'effectif des populations ne sont pas toujours récentes. En 1989, la population la plus viable était celle de la réserve naturelle de Tangkoko. À cette date, la densité de la population de la réserve était estimée à 76,2 singes/km², soit moins du tiers de ce à quoi elle avait été estimée à la fin des années 1970. Dans la réserve de Tangkoko, la taille des groupes peut atteindre 100 individus.

Macaque à crête noir de Sulawesi dans le Tangkoko National Park

Cette espèce fait partie de la liste rouge des espèces menacées de l'Union Mondiale pour la Nature UICN.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • O'Brien TG & Kinnaird MF, 1997. Behavior, Diet, and Movements of the Sulawesi Crested Black Macaque (Macaca nigra). International Journal of Primatology 18 : 321-351.
  • Petit O, Abegg C & Thierry B, 1997. A comparative study of aggression and conciliation in three cercopithecine monkeys (Macaca fuscata, Macaca nigra, Papio papio). Behaviour 134 : 415-432.
  • Reed C, O'Brien TG & Kinnaird MF, 1997. Male Social Behavior and Dominance Hierarchy in the Sulawesi Crested Black Macaque (Macaca nigra). International Journal of Primatology 18 : 247-260.
  • Froehlich JW, Supriatna J & Muskita Y, 1996. Biodiversity and the conservation biology of Macaca nigra: an anthropological view. Tropical Biodiversity.
  • Rowe N, 1996. The Pictorial Guide to the Living Primates, Pogonias Press, East Hampton, New-York, p 129.
  • Petit O & Thierry B, 1994. Reconciliation in a group of black macaques (Macaca nigra). Journal of Wildlife Preservation Trusts 30 : 89-95.
  • Thomson JA, Hess DL, Dahl KD, Iliff-Sizemore SA, Stouffer RL & Wolf DP, 1992. The Sulawesi Crested Black Macaque (Macaca nigra) menstrual cycle: changes in perineal tumescence and serum estradiol, progesterone, follicle-stimulating hormone, and luteinizing hormone levels. Biology of Reproduction 46: 879-884.
  • Sugardjito J, Southwick CH, Supriatna J, Kohlhaas A, Baker S, Erwin J, Froehlich J & Lerche N, 1989. Population survey of macaques in northern Sulawesi. American Journal of Primatology 18 : 285-301.
  • Baker SC& Estep DQ, 1985. Kinship and affiliative behavior patterns in a captive group of Celebes black apes (Macaca nigra). Journal of Comparative Psychology 99 : 356-360.
  • Fooden J, 1969. Taxonomy and Evolution of the Monkeys of Celebes. Bibliotheca Primatologica 10, S. Karger, Basel, pp 67-78.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :