Ma'an News Agency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ma'an News Agency (arabe : وكالة معا الإخبارية), parfois désignée par l'acronyme MNA, est une agence de presse créée en 2005 dans les territoires palestiniens occupés[1],[2]. Elle appartient à Ma'an Network, un média non gouvernemental créé en 2002 par des journalistes indépendants de Cisjordanie et de la bande de Gaza. L'agence a noué des partenariats avec huit télévisions et douze stations de radio locales. Elle produit des dépêches 24 heures sur 24, ainsi que des reportages, des analyses et des articles d'opinion, le tout en arabe, hébreu et anglais. C'est l'une des plus importantes agences de presse palestiniennes ; son site web est, en juillet 2014, le second site le plus visité en Palestine[3]. Le siège de l'agence est à Bethléem ; elle possède également un bureau à Gaza.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ma'an Network a été lancée en 2002, via un partenariat entre Bethlehem TV, une télévision locale, et divers médias locaux palestiniens – le mot arabe Ma'an signifie en français « ensemble ». Le groupe est dirigé par Raed Othman, l'ancien directeur de Bethlehem TV. Ma'an Network a produit trois soap opera, de nombreuses émissions télévisées et un téléfilm, Kafha. Les programmes de Ma'an Network sont diffusés par dix télévisions hertziennes indépendantes en Cisjordanie et, de temps à autres, par la télévision par satellite dirigée par le Fatah, Palestine TV[4],[5].

La Ma'an News Agency a été créée en 2005, avec le soutien financier des bureaux danois et néerlandais de l'Autorité palestinienne[1].

Indépendance[modifier | modifier le code]

Dans la version anglophone de son site Internet, l'agence indique : « MNA scrupulously maintains its editorial independence and aims to promote access to information, freedom of expression, press freedom, and media pluralism in Palestine »[1] (en français : « MNA maintient scrupuleusement son indépendance éditoriale et vise à promouvoir l'accès à l'information, la liberté d'expression, la liberté de la presse et le pluralisme des médias en Palestine »). L'agence tient ainsi à se distinguer grands diffuseurs existants, notamment Al-Aqsa TV, dirigée par le Hamas, et Palestine TV, contrôlée par le Fatah. Dans une interview avec l'expert des médias Matt Sienkiewicz, l'ancien directeur financier de Ma'an Network, Wissam Kutom, a ainsi expliqué que la télévision palestinienne était selon lui aux ordres des factions palestiniennes et donc non-indépendante[5],[Note 1].

Les fonds de Ma'an Network proviennent des revenus publicitaires et de donateurs étrangers[1],[4],[5].

Audience[modifier | modifier le code]

La Ma'an News Agency se décrit elle-même comme « la principale source d'information en provenance de Palestine » et « la première source d'information indépendante en Palestine », se targuant en outre d'avoir plus de trois millions de visiteurs par mois[1]. Selon une étude réalisée en 2007, 95,6 % des Palestiniens équipés d'une connexion Internet disent « visiter fréquemment » le site Internet de l'agence[6]. En décembre 2013, www.maannews.net est le 4e site web le plus visité des territoires palestiniens[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ses propos originaux, en anglais, sont les suivants : « Palestinian television is factional television right now we [Palestinians] cannot tell the stories we want to, only the stories the factions will let us. There is no independent television. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « About us », Ma'an News Agency (consulté le 17 juillet 2014).
  2. (en) National Profile of the Information Society In Palestine, Organisation des Nations unies, New York, 2009, p. 13.
  3. (en) « Audiences Internet », sur alexa.com (consulté le 18 juillet 2014)
  4. a et b (en) Matt Sienkiewicz, « Hard Questions: Public Goods and the Political Economy of the New Palestinian Televisual Public Sphere », The Velvet Light Trap, University of Texas Press, no 66,‎ 2010, p. 3–14 (DOI 10.1353/vlt.2010.0004)
  5. a, b et c (en) Matt Sienkiewicz, « Kafah and the Non-Profit Globalization of Palestinian Media », Middle East Journal of Culture and Communication, BRILL, vol. 3, no 3,‎ 2010, p. 352–374 (DOI 10.1163/187398610X538696)
  6. (en) « Palestinian Ma'an News among 1000 most popular », Representative Office of Denmark, Ramallah,‎ 19 octobre 2007 (consulté le 26 décembre 2013)
  7. (en) « Top Sites in Palestinian Territory », Alexa,‎ décembre 2013 (consulté le 26 décembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]