Louis Jurine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Jurine

Louis Jurine était un médecin, chirurgien et naturaliste suisse, né à Genève en 1751 et mort à Chougny près de Genève en 1819.

Fils de Sébastien Jurine, tisserand, et d'Anne-Esther Favre, il épouse en 1774 Louise-Pernette Bonnet.

Agrégé au collège des chirurgiens de Genève dès 1773, il mène dès lors une double carrière de praticien et de savant médecin et naturaliste. Comme chirurgien et médecin, il sut peu à peu acquérir une clientèle réputée et se distingua par une série de mémoires sur les gaz du corps humain (1787), sur l'allaitement artificiel (1788), sur le croup (1812) et sur l'angine de poitrine (1813). Genève lui doit également la fondation de l'hospice de la maternité (1807).

En tant que naturaliste, il se signala d'abord en démontrant le rôle de l'ouïe dans l'orientation des chauves-souris (1794), une démonstration expérimentale qui se heurta au scepticisme de ses contemporains, et qui ne sera validée qu'en 1941 par les Américains Griffin et Galambos, après la découverte des ultra-sons.

Grand collectionneur de minéraux, d'insectes et d'oiseaux, il s'appuya sur ses collections pour élaborer, avec l'aide de sa fille Christine, une classification alaire des Hyménoptères (1807). Il fut aussi l'un des premiers à décrire le zooplancton lacustre (1820) et à inventorier les poissons du Lac Léman (posthume, 1825).

Il eut comme élève Frédéric Soret, qui lui dédia une espèce minérale, la jurinite. Il s'avéra toutefois par la suite qu'il s'agissait d'une espèce déjà décrite, la brookite[1].

Sa collection de minéraux, d'une richesse exceptionnelle, a été acquise par la Sorbonne. Une partie de sa collection d'insectes se trouve toujours dans ses cadres d'origine au Muséum d'histoire naturelle de Genève.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Nouvelle méthode de classer les Hyménoptères et les Diptères. Hyménoptères. Genève (J.J. Paschoud) 1807. (Édité à 250 exemplaires) PDF
  • Observations sur les ailes des hyménoptères Mem. Accad. Sci. Torino 24 (1820): 177–214.
  • Histoire des monocles, qui se trouvent aux environs de Genève. I-XVI, 1-260, 22 planches, Genève (J.J. Paschoud) 1820. PDF

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Jurine: chirurgien et naturaliste (1751-1819) Par René Sigrist, Vincent Barras, Marc Ratcliff 1999

Lien externe[modifier | modifier le code]