Loi de Weber-Fechner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En psychophysique, la loi de Weber-Fechner ou de Bouguer-Weber décrit la relation entretenue par la sensation avec la grandeur physique d'un stimulus.

Énoncé de la loi de Weber-Fechner[modifier | modifier le code]

Selon cette loi, la sensation perçue répond à la formule suivante :

 S = k \times \log(I)

S est la sensation perçue, I l'intensité de la stimulation, k une constante et \log est la fonction logarithme en mathématiques.

Ernst Weber (1795–1878) fut l'un des premiers à aborder quantitativement l'étude du lien entre sensation et stimulus physique et c'est en hommage à ses travaux que le médecin Gustav Fechner (1801–1887) donna le nom de « loi de Weber » à la relation quantitative qu'il avait découverte. Leurs successeurs garderont toutefois les deux noms pour désigner la formule ci-dessus.

En se basant sur les travaux de Weber dont il pensait qu'ils pouvaient fournir la base d'une théorisation possible de la relation esprit-matière, Fechner énonça sa célèbre loi selon laquelle « la sensation varie comme le logarithme de l'excitation ». Toutefois, la vérification expérimentale de cette loi ne put se faire que grâce à l'introduction, vers 1860, de la notion de seuil différentiel dont la quantification reposait sur des nouvelles méthodes expérimentales. En effet, selon cette loi, la fraction de Weber est censée être constante :

 \frac{\Delta I}{I} = k

 \Delta I est le seuil différentiel (SD) soit la plus petite différence d'intensité perçue, I est l'intensité du stimulus étalon et k la constante caractéristique de la modalité sensorielle en question. La valeur  \Delta I/I est aussi appelé seuil différentiel relatif ou rapport de Bouguer-Weber.

Exemple[modifier | modifier le code]

S'il est possible de faire la différence entre un objet A pesant 1 kg et un autre objet B pesant 1,2 kg, alors le seuil différentiel est inférieur à 0,2 kg. En choisissant des objets B de poids toujours plus proches de 1 kg, il arrive un moment où il n'est plus possible de faire la différence entre l'objet A et l'objet B. Par exemple, si B pèse moins de 1,1 kg il n'est plus possible de le distinguer de A, alors on dit que le seuil différentiel est de 0,1 kg pour 1 kg, c’est-à-dire 10 %. La loi de Weber-Fechner stipule que le seuil différentiel relatif est constant. Ainsi la difficulté à distinguer :

  • un objet A de 1 Kg d'un objet B de 1,1 Kg
  • un objet A' de 10 Kg d'un objet B' de 11 Kg

est la même dans les deux cas.

Il serait plus correct de parler simplement de fonction de Fechner plutôt que de loi, pour marquer le caractère descriptif plutôt que prescriptif (normatif) de ces fonctions. En effet, il s'avère que cette fonction n'est en fait pas toujours vérifiée. C'est particulièrement le cas lorsque la gamme d'intensité est large : aux extrêmes on observe régulièrement des déviations de la loi de Weber-Fechner.

Applications de la loi[modifier | modifier le code]

Vision[modifier | modifier le code]

La magnitude apparente d’un corps céleste, unité relative à la perception de la luminosité par l’œil humain, suit une loi logarithmique : une différence de 5 magnitudes correspond à un rapport de 100 en intensité lumineuse (puissance surfacique).

Audition[modifier | modifier le code]

Le décibel, unité relative à la perception de la puissance acoustique par l’oreille humaine, suit une loi logarithmique : une différence de 10 dB correspond à un rapport de 10 en intensité acoustique (puissance surfacique).

La critique d'Henri Bergson[modifier | modifier le code]

Henri Bergson en se plaçant d'un point de vue philosophique a mis en cause cette façon d'appréhender la psychologie qui, selon lui, est une projection du temps sur l'espace et ignore la durée concept qu'il met en avant contre cette loi dans Essai sur les données immédiates de la conscience.

Références[modifier | modifier le code]

  • Bonnet C., (1986) Manuel pratique de psychophysique, Armand Collin.
  • Fechner G.T., (1860) Element der Psychophysik, Leipzig, Breitskopf and Härtel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]