Linux Libertine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Linux Libertine

Description de l'image  Linux Libertine.svg.
Présentation
Type Serif
Créée septembre 2003
Auteur(s)

Philipp H. Poll

Entreprise Libertine Open Fonts Projekt

Exemple

Description de cette image, également commentée ci-après

Exemple

Linux Libertine est une police de caractères numériques, dotée d'un riche jeu de glyphes et gratuite. C'est une police à source ouverte, placée sous deux licences libres : GPL et OFL. Elle s'inscrit dans le projet « Libertine Open Fonts Projekt », dont le maître d'œuvre est le typographe allemand Philipp H. Poll. Le but du projet est d'offrir une substitution aux polices commerciales Times Roman et Times New Roman, mais une substitution possédant ses originalités propres. La police a été conçue grâce au logiciel libre FontForge[1].

Description[modifier | modifier le code]

Linux Libertine comprend plus de 2 000 caractères Unicode et permet de composer les alphabets latin, grec (y compris les accents toniques), cyrillique et hébraïque. Ont été incorporés également : des ligatures (telles que ff, fi, ct…), des caractères de l'alphabet phonétique international, des flèches, des motifs floraux, des jeux de chiffres, des petites capitales et des minuscules supérieures. Au format OpenType, la police propose entre autres un crénage automatique et une mise en forme des fractions.

Linux Libertine est téléchargeable aux formats TTF, OTF et source. Elle se divise en 5 fontes de caractères :

  1. Régulier ;
  2. Gras ;
  3. Italique ;
  4. Gras italique ;
  5. Petites capitales.

Le logo de Wikipédia utilise Linux Libertine. Pour les besoins de ce logo, la police a adapté sa lettre W pour correspondre au tracé croisé de la marque Wikipédia[2],[3]. Ce tracé croisé se trouve à l’emplacement U+E02F dans la zone à usage privé (1re partie) : (visible uniquement si vous possédez la police).

Libreoffice, depuis sa version 3.3[4], fournit aussi cette police à ses utilisateurs (complétée par la suite dans la version 3.5[5]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) BYFIELD Bruce, 2006, « Linux Libertine Open Fonts offers free Times Roman alternative », http://www.linux.com/articles/56565
  2. New Wikipedia-Logo using LinuxLibertine
  3. wmf:Wikimedia official marks/About the official Marks#Stylized 'W' of Wikipedia
  4. Bundled Linux "Libertine G" and Linux "Biolinum G" fonts
  5. New typographic features by improved Graphite port of Libertine Open Fonts

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]