Ligne de Baccarat à Badonviller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ligne Baccarat - Badonviller)
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Baccarat à Badonviller
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Baccarat, Badonviller
Historique
Mise en service 1881
Fermeture 1939 – 1989
Concessionnaires Est (1881 – 1938)
SNCF (1938 – 1994)
Déclassée (à partir de 1994)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 068 000
Longueur 13,9 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente ou rampe maximale 17 ‰
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire RFF
Schéma de la ligne

La ligne de Baccarat à Badonviller est une antenne de la ligne de Lunéville à Saint-Dié qui permet, à partir de l'embranchement de la gare de Baccarat, la desserte de la commune de Badonviller dans le département de la Meurthe-et-Moselle en région Lorraine.

Fermée à tout trafic depuis 1989, la ligne est déclassée en 1994. Elle constituait la ligne 235 du réseau de L'Est, avant d'être la ligne n° 068 000 du réseau ferré national français.

Tracé[modifier | modifier le code]

De l'embranchement situé au nord de la gare de Baccarat, la ligne suit la bordure de la forêt de Grammont avant de grimper vers la vallée de la Verdurette. Elle franchit successivement une rivière, la Verdurette, puis le ruisseau de Pexonne avant de s'élever pour arriver en gare de Badonviller.

Histoire[modifier | modifier le code]

Déclarée d'utilité publique, par le décret du 26 mars 1879[1] , cette petite antenne de 14 km permettant la desserte du bourg industriel de Badonviller, est concédée provisoirement à la compagnie des chemins de fer de l'Est (EST) le 28 octobre 1881[1]. La ligne est cédée par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Est (EST) par une convention signée entre le Ministre des travaux publics et la compagnie le 11 juin 1883. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant[2].

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Gares[modifier | modifier le code]

  • Gare de Baccarat
  • Halte de Merviller
  • Gare de Merviller - Vacqueville
  • Gare de Pexonne
  • Gare de Badonviller

Ouvrages d'art[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site transports des Vosges, Ligne 235 Baccarat - Badonviller lire en ligne (consulté le 31 octobre 2010).
  2. « N° 14216 - Loi qui approuve la convention passée le 11 juin 1883, entre la Ministre des travaux publics, et la compagnie des chemins de fer de l'Est », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ 1884, p. 345 - 352 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Gibert, José Banaudo, Trains oubliés - volume 1 : L'Alsace-Lorraine, l'Est. éditions du Cabri, 1981, p. 67.
  • André Schontz, Arsène Felten et Marcel Gourlot, Le Chemin de fer en Lorraine, éditions Serpenoise, 1999, pp. 124-125.
  • Jean-Marc Dupuy, « De Baccarat à Badonviller », dans Gares et Tortillards de Lorraine, éditions Cheminements, 2009 (ISBN 9782360370016) pp. 212-213

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]