Lac Võrtsjärv

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Võrtsjärv
La rivière Emajõgi et le lac.
La rivière Emajõgi et le lac.
Administration
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Géographie
Coordonnées 58° 18′ 32″ N 26° 03′ 04″ E / 58.30889, 26.0511158° 18′ 32″ Nord 26° 03′ 04″ Est / 58.30889, 26.05111  
Superficie 270 km2
Altitude 33 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
 
6 m
2,7 m
Volume 800 000 m3
Hydrographie
Alimentation Väike-Emajõgi
Émissaire(s) Emajõgi

Le Lac Võrtsjärv est un lac eutrophique situé au centre de l'Estonie, entre les villes de Viljandi et de Tartu.

Il s'étend sur une surface de 270 km² avec une profondeur moyenne de 3 mètres. Ce lac communique par la rivière Emajõgi avec le Lac Peïpous.

Écologie[modifier | modifier le code]

Ce lac est eutrophe[1] et la dynamique de dédimentation y est suivie par une station de suivi limnologique.

En raison de la combinaison d'effets anthropiques (pollution par les engrais, augmentation du ruissellement et de l'érosion du bassin versant, dérèglement climatique), le lac est affecté par des changements écologiques rapides, mesurables dans la couche sédimentaire (via le taux de phosphore par exemple) [2] ou via le suivi d'espèces (éventuellement [bioindicateur|bioindicatrices) de plancton[3],[4], lequel est fortement impacté par les changements de température (liés au climat local et régional)[5] et éventuellement à une modification de l'albédo du lac (liée au temps de prise par la glace, et moindrement mais significativement à la turbidité de l'eau.

Climat, température[modifier | modifier le code]

Une augmentation de la température printanière de l'eau du lac (et d'autres lacs de la zone boréale et circumboréale) est constatée depuis un demi-siècle, due au dérèglement climatique.

Cette de hausse de température, accompagne aussi une réduction plus précoce du niveau de l'eau au printemps, a modifié le comportement de ponte des poissons (date plus précoce ou non du frai, selon l'espèce).

Ce phénomène a été étudié dans ce lac (et dans le Lac Peïpous, mois profond) chez la Brème (qui pond maintenant nettement plus tôt) et le gardon qui pond toujours à la même date, mais dans une eau plus chaude (d'environ 2°C)[6]. Cette différence de mode d'adaptation pourraient affecter les relations entre les deux espèces et entre ces espèces et le reste du réseau trophique (désynchronisation écologique).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zingel, P. (1999) Pelagic ciliated protozoa in a shallow eutrophic lake: community structure and seasonal dynamics. Archiv für Hydrobiologie, 146(4), 495-511.
  2. Tonno, I., Kirsi, A. L., Freiberg, R., Alliksaar, T., Lepane, V., Kõiv, T., ... & Heinsalu, A. (2013). Ecosystem changes in large and shallow Võrtsjärv, a lake in Estonia—evidence from sediment pigments and phosphorus fractions. Boreal environment research, 18(3-4), 195-208 (résumé)
  3. Nõges, P., Mischke, U., Laugaste, R., & Solimini, A. G. (2010). Analysis of changes over 44 years in the phytoplankton of Lake Võrtsjärv (Estonia): the effect of nutrients, climate and the investigator on phytoplankton-based water quality indices. Hydrobiologia, 646(1), 33-48.
  4. ZINGEL, P., HUITU, E., MÄKELÄ, S., & ARVOLA, L. (2002). The abundance and diversity of planktonic ciliates in 12 boreal lakes of varying trophic state. Archiv für Hydrobiologie, 155(2), 315-332 (résumé)
  5. Nõges, P., Adrian, R., Anneville, O., Arvola, L., Blenckner, T., George, G., ... & Weyhenmeyer, G. (2010). The impact of variations in the climate on seasonal dynamics of phytoplankton (pp. 253-274). Springer Netherlands.
  6. Nõges, P., & Järvet, A. (2005). Climate driven changes in the spawning of roach(Rutilus rutilus(L.)) and bream(Abramis brama(L.)) in the Estonian part of the Narva River basin. Boreal Environment Research, 10(1), 45-55

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]