La Chouette aveugle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Chouette aveugle (en persan : بوف کور, Bouf-e Kour) est le roman le plus célèbre de l'écrivain iranien Sadegh Hedayat. Il fut publié, de façon confidentielle (très petit nombre d'exemplaires ronéotypés), à Bombay en 1936, puis à nouveau en 1941, à Téhéran, aux éditions Amir-Kabir.

Traduit en français en 1953 par Roger Lescot, et paru chez l'éditeur José Corti, La Chouette aveugle fut salué par André Breton comme étant un des classiques du surréalisme[1]. Roman aux allures fantastiques dont le narrateur, personnage principal, est une incarnation moderne du solipsisme, survivant en marge du monde et réduisant les autres ("la canaille", comme il les appelle) à l'image d'ombres errantes. Fumeur d'opium en proie à des hallucinations, il est hanté par le maléfice d'une obsession qui tend à dévorer la réalité. Comme dans de nombreux autres récits de Sadegh Hedayat, l'ombre et l'obscurité, la fuite loin du soleil, dominent l'atmosphère lourde et pesante de ce roman onirique.

Traductions[modifier | modifier le code]

C'est en français que ce court roman est traduit pour la première fois dans une langue étrangère, pendant la Seconde Guerre mondiale par Roger Lescot, apparemment avec l'accord de Sadegh Hedayat, mais il faut attendre 1953 pour que le roman soit publié en français, après la mort de son auteur. Pasteur Vallery Radot, de l'Académie française en propose ensuite une nouvelle traduction.

Le roman est publié en anglais en 1957 et en allemand dans les années 1960.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Une adaptation cinématographique de La Chouette aveugle a été réalisée par Raoul Ruiz en 1987[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]