Kofun de Kitora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 27′ 05″ N 135° 48′ 19″ E / 34.45125, 135.805278

Kofun de Kitora

Le kofun de Kitora (キトラ古墳, Kitora Kofun?) est un tumulus (kofun en japonais) situé dans le village d'Asuka, dans la préfecture de Nara, au Japon. On estime que cette tombe fut édifiée entre le VIIe et le début du VIIIe siècle, mais elle ne fut découverte qu'en 1983.

Petite chambre en pierre, l'intérieur du kofun de Kitora fait environ 1 mètre de largeur pour 2,6 mètres de longueur et 1,3 mètre de hauteur, espace suffisant pour enterrer une personne. Les quatre murs sont placés selon les points cardinaux et sont ornés successivement de Genbu la Tortue Noire sur le mur nord, Seiryû le Dragon vert de l'est, Suzaku l'Oiseau vermillon du sud, et Byakko le Tigre blanc de l'ouest.

Sur le plafond du tertre, figure également une carte de constellations qui est toujours au centre de recherches et de débats par les chercheurs dans le domaine de l'archéoastronomie. De plus, les figures zodiacales aux corps humains et aux têtes d'animaux peintes sur les murs pourraient être les plus vieilles fresques zodiacales de l'est de l'Asie.

Des fragments d'un cercueil en bois laqué, détruit lorsque la tombe fut profanée, forment une couche de 5 cm d'épaisseur mêlés aux ossements humains et aux biens funéraires. Une installation en bronze doré et des décorations d'épées furent découvertes, toutes superbement exécutées avec des motifs incrustés. En se basant sur l'analyse des fragments d'os et des objets trouvés dans la tombe, on pense que le défunt était un homme d'âge mûr, ou avancé, d'un milieu aristocratique.

Les peintures ont souffert des ravages du temps, et sont considérées comme importantes sur la liste des Trésors Nationaux du Japon et la Liste du patrimoine mondial, leur préservation est au rang des premières priorités. Le tertre entier a été couvert et une série d'antichambres jouxtant la chambre centrale furent construites pour l'isoler des changements de température et d'humidité, et la préserver des contaminations par micro-organismes et spores de moisissures aériennes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]