Kipsigi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kipsigi.

Les Kipsigi sont une population d'Afrique de l'Est établie au Kenya. Ils font partie du groupe kalenjin.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe quelques variantes : Kakesan, Kipsigis, Kipsikisi, Kipsikis, Kipsikissi, Lumbwa, Sikisi[1].

Ils s'auto-désignent par le nom de kɪpsɪkɪ́ːs ou kɪpsɪkɪːsyɛ́k, au singulier, kipsikisiːn ou kpsikisiːntet[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent le kipsigi, une langue kalenjin dont le nombre de locuteurs était d'environ 1 916 000 lors du recensement de 2009[3]. Le swahili et l'anglais sont également utilisés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. (de) Rottland, Franz, Die südnilotischen Sprachen. Beschreibung, Vergleichung und Rekonstruktion, Kölner Beiträge zur Afrikanistik no 7, Berlin, Dietrich Reimer Verlag, 1982, p. 21 (ISBN 3-496-00162-3)
  3. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Monique Borgerhoff Mulder, «  Kipsigis bridewealth payments », in Laura Betzig, Monique Borgerhoff Mulder et Paul Turke (dir.), Human reproductive behaviour : a Darwinian perspective, Cambridge University Press, 363 p. (ISBN 0-521-33796-8)
  • (en) Francis-Xavier S. Kyewalyanga, Marriage customs in East Africa : with special reference to selected tribes of Kenya : Akamba, Bantu Kavirondo, Gusii, Kipsigis, Luo, Nandi, and Teita, Renner Publication, Hohenschäftlarn, 1978 (2e éd.), 96 p.
  • (en) Henry A. Mwanzi, A History of Kipsigis, Kenya Literature Bureau, Nairobi, 1987, 171 p.
  • (en) Nobuhiro Nagashima (dir.), Themes in socio-cultural ideas and behaviour among the six ethnic groups of Kenya : the Visukha, the Iteso, the Gusii, the Kipsigis, the Luo, and the Kamba, Hitotsubashi University, Kunitachi, Tokyo, 1981, 168 p.
  • (en) Ian Q. Orchardson, The Kipsigis (abrégé et partiellement réécrit par A.T. Matson), Eagle Press, Kampala, 1961, 141 p.
  • Jean-G. Peristianis, La vie et le droit coutumier des Kipsigis du Kenya, Ed. Domat-Montchréstien, Paris, 1938, 146 p. (thèse de Droit)
  • Adriaan Hendrik Johan Prins, East African age-class systems : an inquiry into the social order of Galla, Kipsigis, and Kikuyu, J. B. Wolters, Groningen, 1953, 135 p.
  • (en) Julian H. Steward (dir.), Three African tribes in transition, University of Illinois Press, Urbana,1972 (c1967), 519 p. (ISBN 0-252-00282-2)
  • (en) Taaitta Toweett, Oral (traditional) history of the Kipsigis, Kenya Literature Bureau, Nairobi, 1979, 72 p.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Pat Conte et Richard Nevins (dir.), The secret museum of mankind : Music of East Africa : Ethnic music classics : 1925-48, Yazoo, Shanachie, s. l., 1998 (enregistrement : 1925-1948), CD + livret (contient deux morceaux kipsigi : Chebokion kiyai et Haiya haiya ee!)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]