Karen Leigh King

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Karen Leigh King, née en 1954, est une théologienne, historienne et universitaire américaine, spécialiste de christianisme ancien et de gnosticisme. Elle a occupé, de 1998 à 2008, la chaire Winn d'histoire ecclésiastique de la Harvard Divinity School. En octobre 2009, elle succède à Harvey Cox et devient la première femme titulaire de la prestigieuse Hollis Chair of Divinity, la plus ancienne en dotation des États-Unis (1721)[1].

Évangile dit « de la femme de Jésus »[modifier | modifier le code]

En septembre 2012, Karen L. King annonce avoir découvert un fragment de papyrus rédigé en copte contenant les mots « ... Jésus leur dit, ma femme... »[2],[3],[4]. Dès le 28 septembre 2012 L'Osservatore Romano publie un article du professeur Alberto Camplani expliquant que le fragment est un faux[5]. D'autres experts ont conclu assez rapidement à un faux[6]. Toutefois des examens effectués par des papyrologues à la demande de Karen King plus tôt au cours de l'année 2012 avaient laissé entendre que le papyrus pourrait être authentique[2]. Début avril 2014 des analyses complémentaires effectuées par des scientifiques appartenant à l'université de Columbia, à l'université de Harvard et au MIT confirment que le papyrus pourrait bien dater d'une période située entre le Ve et le VIIIe siècle[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]