Kapsiki (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison des faubourgs de Rhumsiki.

Les Kapsiki forment un groupe ethnique d'Afrique de l'Ouest établi principalement au Cameroun dans la Région de l’Extrême-Nord dans les monts Mandara. Quelques milliers d'entre eux vivent également de l'autre côté de la frontière au Nigeria[1]. Les Kapsiki sont considérés comme faisant partie des Kirdis[1], un ensemble de peuples désignés par leurs voisins comme « païens »[2] du fait de leur résistance à l'islamisation durant le djihad peul de Modibbo Adama (vers 1806).

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe plusieurs variantes : Higi, Higis, Hiji, Kakhumu, Kamun, Kamwe, Kamwes, Kapsikis, Kapsuku, Mwecika, Psikye, Vacambe, Vacamwe[3].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le kapsiki (ou kamsiki, ptsake, psikye), une langue tchadique. Le nombre total de locuteurs a été estimé à 52 500, dont 40 500 au Cameroun (1982) et 12 000 au Nigeria (1992)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James Stuart Olson, « Kapsiki », dans The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group,‎ 1996 (ISBN 9780313279188), p. 273
  2. Jean-Paul Messina et Jaap Van Slageren, Histoire du christianisme au Cameroun : des origines à nos jours ; approche œcuménique, Paris, Yaoundé, Karthala, CLÉ,‎ 2005 (ISBN 2-8458-6687-9), p. 218
  3. « Kapsiki (peuple d'Afrique) » — notice RAMEAU, BnF
  4. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Walter E.A. van Beek, The Kapsiki of the Mandara Hills, Prospect Heights (Ill.), Waveland Press,‎ 1987, 164 p. (ISBN 0-88133-284-4)
  • (en) Walter E.A. van Beek, The dancing dead : ritual and religion among the Kapsiki/Higi of north Cameroon and northeastern Nigeria, Oxford, New York, Oxford University Press,‎ 2012, 345 p. (ISBN 978-0-19-985816-3)
  • (en) Mark W. DeLancey et Mark Dike DeLancey, Historical Dictionary of the Republic of Cameroon, Lanham (Maryland), The Scarecrow Press,‎ 2000, 3e éd.
  • Christian Duriez, À la rencontre des Kapsiki du nord-Cameroun : regard d'un missionnaire d'après Vatican II (1961-1980), Paris, Karthala,‎ 2002, 2e éd., 186 p. (ISBN 2-84586-249-0)
  • Christian Duriez, Zamane : tradition et modernité dans la montagne du Nord-Cameroun, Paris, L'Harmattan,‎ 2007, 208 p. (ISBN 978-2-296-03444-0)
  • André Michel Podlewski, Étude démographique de trois ethnies païennes du Nord-Cameroun : Matakam, Kapsiki, Goude, Yaoundé, Institut de recherches scientifiques du Cameroun,‎ 1961, 70 p. — Numéro spécial de Recherches et études camerounaises, 1961, no 4
  • (nl)(en) Wouter Eildert et Albert van Beek, Bierbrouwers in de bergen : de Kapsiki en Higi van Noord-Kameroen en Noord-Oost Nigeria (Beer brewers in the Mandara mountains: the Kapsiki and Higi of North Cameroon and North-Eastern Nigeria: with a summary in English), Utrecht, Instituut voor culturele antropologie,‎ 1978, 461 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :