Kâlidâsa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'étoile de la franchise Firefly, voir Kalidasa (Firefly).

Kâlidâsa

Langue d'écriture Sanskrit
Genres Théâtre indien

Kâlidâsa (en écriture devanāgarī : कालिदास, littéralement « serviteur de Kâlî ») fut un poète et dramaturge écrivant en sanskrit, vivant sur le sous-continent indien à la fin de la période antique[1]. Réputé pieux adorateur de Shiva, ses écrits s'inspirent largement de la mythologie et philosophie hindoues. Son immense célébrité lui a valu le titre de Kavikula-guou « précepteur de tous les poètes ».

On pense généralement qu'il a vécu entre le IVe et le Ve siècle siècle sans doute dans le Madhya Pradesh.

Abhijñānaśākuntalam est considéré comme le chef-d'œuvre de Kalidasa et elle a été l'une des premières œuvres sanskrite à être traduite en anglais puis d'autres langues.

Dans ses œuvres, la beauté de la nature est dépeinte avec élégance et dans un langage métaphorique qui est peu comparable avec les littératures du reste du monde. Une légende dit qu'il est mort au Sri Lanka, bien qu'il n'y ait aucune preuve qui le confirme.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Mâlavikâgnimitram (en écriture devanāgarī : मालविकाग्निमित्रम्, littéralement Mâlavikâ et Agnimitra) : c'est l'histoire du roi Angamitra qui tomba amoureux d'une servante. Cette dernière fut pour cette raison emprisonnée par la reine.
  • Vikramorvaśîya (en écriture devanāgarī : विक्रमोर्वशीयम्, littéralement Urvaśî conquise par la vaillance) : c'est l'histoire d'amour entre le roi Vikrama et la nymphe céleste Urvashi. Elle doit retourner au paradis. L'œuvre consiste en l'épanouissement de leur amour dans les épreuves difficile.
  • Abhijñânaśâkuntalâ (en écriture devanāgarī : अभिज्ञान शाकुन्तलम्, littéralement La Reconnaissance de Śâkuntalâ) : il s'agit de l'histoire du roi Dushyanta qui rencontra Shakuntala pendant une partie de chasse. Ils consommèrent leur relation, mais Dushyanta oublia Shakuntala en raison d'une malédiction lancée par Durvasa le sage. De plus, cette œuvre parle de la naissance de Bharata, l'ancêtre de la nation indienne. Voir La Reconnaissance de Sakountala.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Râghuvamśha (« La Dynastie de Râghu »)
  • Kumarasambhava (« Naissance de Kumar Kartikeya »),
  • Meghaduta (« Le Messager des nuages »)
  • Ritusamhâra (« L'Exposition des saisons »).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, pages 222 et 223, ISBN 0816073368