Jean Bapst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bapst.

Jean Bapst (1815-1887) est un père jésuite américain resté célèbre pour avoir été lynché publiquement avec l'appui des autorités.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1815, à La Roche, canton de Fribourg, en Suisse, il vient en Amérique en 1848, à la suite de persécutions que les jésuites eurent à souffrir dans la libre Helvétie, surtout en 1848. Ayant appris l'abénaki, il se propose de devenir missionnaire chez les Penobscots, ou Abéuakis du Maine.

Mais il avait compté sans l'intolérance d'un certain nombre de protestants, aidés par le gouvernement d'alors. On l'empêche d'évangéliser les Indiens, et voyant qu'il pourvoit aux besoins des Catholiques non indiens de l'État, il est décidé dans un team meeting, tenu à Billsworth, dans l'État du Maine, le 8 juillet 1854, que si jamais le jésuite retournait à cette place, il serait goudronné, puis emplumé, et enfin promené sur une claie.

Le 14 octobre, le père Bapst se rend à Billsworth pour y célébrer le service divin. Dès que la chose est connue, la foule s'assemble, pénètre de force dans sa maison, lui vole sa bourse et sa montre, le pousse violemment dehors et le mettant à cheval sur une claie ou rail, le porte à une longue distance à travers les rues. Alors, ayant fait halte, ils le fouettent et l'insultent en paroles aussi bien qu'en action.

Les citoyens de Bangor, où le Révérend Père résidait, protestent hautement contre cette indignité, perpétrée avec préméditation. Non contents de cela, ils se cotisent pour acheter une bourse garnie et une montre à la victime de ce groupe de fanatiques et les dénoncent à la justice du pays. Cependant, la haine au catholicisme l'emporte sur la justice. En effet, cet acte odieux, inqualifiable sous tous les rapports, rencontre des approbateurs en pleine assemblée, et le grand jury refuse de juger les coupables, bien que douze ou quinze d'entre-eux aient été arrêtés et identifiés.

À la fin de sa vie, Jean Bapst devient supérieur de toutes les maisons du Canada et de l'État de New York. Reconnu pour avoir construit la première église de Bangor, il devient recteur du collège de Boston et supérieur de la maison jésuite de Providence au Rhode Island. Il est enterré à Woodstock au Maryland en 1887.

Références[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie catholique
  • Répertoire général du clergé canadien, par ordre chronologique depuis la fondation de la colonie jusqu'à nos jours, par Mgr Cyprien Tanguay, Montréal : Eusèbe Senécal & fils, imprimeurs-éditeurs, 1893.