Jay McShann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jay McShann

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jay McShann en 1995.

Informations générales
Nom de naissance James Columbus McShann
Naissance 12 janvier 1916
Muskogee (Oklahoma)
Décès 7 décembre 2006 (à 90 ans)
Kansas City, Missouri
Genre musical Jazz / blues (big-band, boogie-woogie, swing, piano blues)
Instruments piano
Années actives 1930-2000
Site officiel jaymcshann.com

Jay McShann est un pianiste de jazz, chanteur de blues et chef d'orchestre américain, né le 12 janvier 1909 et mort le 7 décembre 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il apprend le piano en autodidacte et débute sa carrière en 1931 en jouant notamment aux côtés du saxophoniste Don Byas. Il parcourt les routes du Middle West (Tulsa, Wichita), du Nouveau-Mexique et de l'Arizona avant de s'installer à Kansas City en 1936[1]. Il se produit à cette période dans les clubs de la ville puis forme un groupe qu'il dirige de 1937. Deux ans plus tard il joue dans un trio à Chicago puis revient à Kansas City pour former un big band, composé notamment du jeune saxophoniste Charlie Parker[n 1] ainsi que du contrebassiste Gene Ramey et du batteur Gus Johnson (en) pour la section rythmique de l’orchestre[1],[2]. Ils jouent à New York à partir de février 1942 et enregistrent deux disques pour le label Decca, principalement sur un répertoire blues. McShann doit rejoindre l'armée en 1943 et le groupe se sépare. De retour en 1944, McShann tente en vain de réunir à nouveau sa formation mais plusieurs d'entre eux sont dispersés dans d'autres groupes de New York ou encore à l'armée[3]. Il quitte alors New York pour jouer à Los Angeles avec le chanteur de blues Jimmy Witherspoon.

Dans les années suivantes il se fait moins remarquer, jouant dans différents clubs de Kansas City[4]. En 1955, le titre Hands Off, enregistré sur Vee-Jay avec la chanteuse Priscilla Bowman est un succès dans les charts rhythm and blues. Il est redécouvert et apprécié comme chanteur et pianiste de blues à partir de 1969[1]. Il est souvent en tournée en Europe et dans de nombreux festivals de jazz. Il accompagne parfois le violoniste Claude Williams, Gene Ramey et le batteur Paul Gunther. Il enregistre aussi régulièrement jusque dans les années 1990. En 2001, à 85 ans il enregistre au Canada un album live, Hootie Blues qui sort en 2006. McShann meurt en 2006 à 90 ans[5].

Récompense[modifier | modifier le code]

McShann reçoit un Jazz Master en 1987 par le National Endowment for the Arts[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

En leader (partielle)

Enregistrement Nom de l'album Label et notes.
1954 Kansas City Memories Decca Records. Album studio.
1966 McShann's Piano Capitol Records. Album studio.
1971 The Big Apple Bash Wounded Bird Records. Album studio.
1974 Vine Street Boogie Black Lion. Album live.
1989 Paris All-Star Blues: A Tribute Musicmasters. Album studio.
2000 Hootie! Chiaroscuro. Album live.
2006 Hootie's Blues Stony Plain. Album live.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Charlie Parker intègre l'orchestre de McShann en 1937 et continue à y jouer jusqu'en 1941.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Scott Yanow, « Jay McShann -Biography », sur allmusic (consulté le 25 septembre 2011).
  2. (en) « Jay McShann And His Orchestra », sur jazzdisco.org (consulté le 25 septembre 2011).
  3. p. 164 (en) Nathan W. Pearson, Goin' to Kansas City, University of Illinois Press,‎ 1994, 320 p. (ISBN 0252064380)
  4. p. 755, Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Robert Laffont,‎ 1994, 1379 p. (ISBN 2221078225 et 9782221078228).
  5. (en) Steve Voce, « Jay McShann -Kansas City blues pianist », sur The Independent,‎ 9 décembre 2006 (consulté en septembre 2010).
  6. (en) « NEA Jazz Masters 1982-2011 », sur nea.gov (National Endowment for the Arts) (consulté en septembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]