Jakob Thomasius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jakob Thomasius (1622-1684) est un philosophe et juriste allemand.

Né à Leipzig, il enseigne pendant quarante ans la philosophie et l'éloquence dans cette ville, et compte Leibniz au nombre de ses élèves, il enseigne ensuite à l'Université de Halle. En tant que juriste, il est proche de Pufendorf avec qui il entretient une correspondance et est représentatif de l'école du droit naturel. Dans le De tortura, il se prononce pour l'interdiction de la torture au nom du christianisme. Dans le De crimine magiae, il se prononce contre la pratique des procès en sorcellerie et en hérésie et pour la tolérance religieuse. F. Battaglia le considère comme le représentant d'une pensée libérale et laïc [1]. Il est le père du juriste et philosophe Christian Thomasius.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Le catalogue complet de ses œuvres[2] comprend 305 titres, parmi lesquels :

  • Philosophia practica (1661)
  • Schediasma historicum (1665)
  • De foeminarum eruditione (1671) avec Johannes Sauerbrei et Jacobus Smalcius
  • Praefationes sub auspicia disputationum suarum (1681)
  • Dissertationes ad stoicae philosophiae (1682)
  • Orationes (1683)
  • De crimine bigamiae, 1685
  • Instituniones Jurisprudentae Divinae, 1688.
  • De tortura et fioris Christianorum proscribenda, 1705.
  • Fundamenta Juris Naturae et Gentium, 1705.

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jakob Thomasius » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Leibniz-Thomasius. Correspondance 1663–1672. Edité par Richard Bodéüs, Paris, Vrin, 1993, ISBN 978-2-7116-1145-4.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La bibliographie consacrée à Thomasius comprend plus de 900 titres. On peut citer :

  • (de) Jakob Thomasius, Rektor der Thomasschule de Richard Sachse, 1894.
  • (de) Christian Thomasius, 1655-1728 sous la direction de Werner Schneiders, éd. Meiner Verlag, 1989, (ISBN 3787309225), (ISBN 9783787309221), texte partiellement en ligne [1]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (it) Christiano Thommasio, Filosofo et giurista, Studio senesi, 1934-1935
  2. établi par Rolf Liieberwirth, 1955.

Liens externes[modifier | modifier le code]