Jakob Ludwig Salomon Bartholdy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jakob Salomon Bartholdy1824.jpg

Jakob Ludwig Salomon Bartholdy (né le à Berlin, mort le à Rome) était un diplomate prussien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive aisée, il commença en 1796 par étudier le droit à Halle et se consacra ensuite à des études plus générales. À partir de 1801 il demeura pendant plusieurs années à Paris et visita ensuite l'Italie et la Grèce, ce qui inspira son livre Bruchstücke zur nähern Kenntnis des heutigen Griechenland (Berlin, 1805). En 1805, à Dresde, il se convertit au protestantisme et changea son patronyme originel contre celui de Bartholdy.

Quand en 1809 éclata la guerre de l'Autriche contre Napoléon, Bartholdy combattit comme lieutenant dans la landwehr viennoise. Il en tira son livre Der Krieg der Tiroler Landleute im Jahr 1809 (Berlin, 1814).

Entré en 1813 dans la chancellerie du prince de Hardenberg, il accompagna en 1814 les armées alliées à Paris et de là se rendit à Londres. En route il fit la connaissance du cardinal Ercole Consalvi avec lequel il resta continuellement en relation, et dont il écrivit la vie (Stuttgart, 1824).

Il exerça de nombreuses fois son activité au Congrès de Vienne ; en 1815 il vint à Rome comme consul général de Prusse pour l'Italie. En 1818 il assista au congrès d'Aix-la-Chapelle et fut nommé conseiller de légation secret, chargé d'affaires à la cour de Toscane.

Retraité en 1825, il mourut à Rome le 27 juillet de la même année et repose près de la Pyramide de Cestius. Il était l'oncle de Felix Mendelssohn qui prit de lui le nom de Bartholdy. En 1815 il fit décorer une pièce du Palais Zuccari, qu'il avait loué, avec des fresques représentant l'histoire de Joseph et dues à Peter von Cornelius, Friedrich Overbeck, Friedrich Wilhelm von Schadow et Philipp Veit. Les fresques de la « Casa Bartholdy », vendues en 1867 par la famille Zuccari à la Alte Nationalgalerie de Berlin, sont considérées comme le chef-d'œuvre de l'art nazaréen. En 1904 la mécène Henriette Hertz acquit le palais; actuellement il abrite la Bibliotheca Hertziana.

Portrait mortuaire par Wilhelm Hensel (1794-1861)

Salomon Bartholdy avait réuni une collection précieuse de vases étrusques, de bronzes, d'images en ivoire et en majolique etc. Elle fut acquise pour le musée de Berlin.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :