Hugues de Fouilloy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hugues de Fouilloy fut un chanoine et un théologien du XIIe siècle. L'œuvre d'Hugues de Fouilloy connut à son époque une fortune considérable. Pourtant cet écrivain canonial est longtemps resté parmi les moins connus des auteurs du Moyen Âge dont le nom nous est parvenu.

Hugues de Foliet
Image illustrative de l'article Hugues de Fouilloy
De avibus
Biographie
Naissance Drapeau de la France France
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
1140 par
Innocent II
Titre cardinalice Cardinal-diacre

Biographie[modifier | modifier le code]

Hugues de Fouilloy est probablement né dans la première décennie du XIIe siècle à Fouilloy, un faubourg de Corbie non loin d’Amiens. D’origine noble, il est issu d’une famille qui aurait reçu le bourg de Fouilloy en fief de l'abbaye de Corbie. C’est certainement dans cette même abbaye qu’il a fait sa cléricature avant d’entrer au prieuré de Saint-Laurent-au-bois (Ribemont-sur-Ancre), vers 1120.

En 1132, Ybert de Jumel fonde Saint-Nicolas de Régny (Nampty) en annexe à Saint-Laurent-au-bois, dont Hugues reçoit immédiatement la charge. Il dirigea Saint-Nicolas pendant vingt ans, avant de succéder à Olri à la tête de Saint-Laurent. Son départ provoqua semble-t-il le conflit qui survient peu après entre la maison mère et sa dépendance. Le prieuré de Saint-Nicolas, jusque-là florissant, a eu du mal à se remettre de la perte du prestige que lui procurait un chef comme Hugues, dont la renommée attirait de nombreux novices.

Le pape Innocent II le crée cardinal lors d'un consistoire de 1144.


Entre temps, à la mort de l'abbé Ursion dans les années 1150, les chanoines de Saint-Denis de Reims demanderont à Hugues d'être leur abbé, mais ce dernier refusera. Finalement les chanoines de Saint-Denis choisiront Eudes, sous-prieur de Saint-Victor de Paris. Deux ans plus tard, Hugues accède donc à la dignité de prieur de Saint-Laurent, à la mort de son fondateur Olri.

Hugues restera à la tête de Saint-Laurent-au-Bois jusqu’à sa mort vers 1173-1174. Un obituaire de Saint-Laurent, réalisé à la fin du XIIe siècle et utilisé jusqu'au milieu du XIIIe siècle, mentionne le décès d'Hugues un sept septembre sans indiquer l'année.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les principaux ouvrages attribués au Prieur de Saint-Laurent-au-Bois sont :

  • De avibus, le De Claustro animae (dont le second livre se trouve souvent isolé sous le titre De duodecim abusionibus claustri),
  • De medicina animae, le De nuptiis,
  • De rota verae et falsae religionis,
  • De pastoribus et ovibus.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roman d'Amat, « Fouilloy (Hugues de) » dans Dictionnaire de Biographie Française, vol. 14, Paris,‎ 1979 [détail des éditions] , col. 661
  • Friedrich Willhelm Bautz, „Hugo von Fouilloy“, dans Biographisch-Bibliographisches Kirchenlexikon, vol. II, 1990
  • Roger Baron, « Note sur le De claustro », dans Sacris Erudiri, 15 (1964), p. 249-255
  • Jacques Berlioz, Rémy Cordonnier, « Le convers et les oiseaux. Monde animal, morale et milieu monastique : le De avibus d'Hugues de Fouilloy (XIIe siècle) », dans Homme-Animal, histoires d’un face à face, catalogue de l’exposition de Strasbourg (Galerie Heitz, Musée archéologique, Musée de l’œuvre Notre-Dame, Musée d’art moderne et contemporain, 7 avril-4 juillet 2004), Paris-Adam Biro, Strasbourg-Musées de Strasbourg, 2004, p. 73-81, 125
  • Françoise Bibolet, « Portraits d'oiseaux illustrant le De Avibus d'Hugues de Fouilloy (Manuscrit de Clairvaux, Troyes 177) », dans Benoît Chauvin (éd.), Mélanges à la mémoire du Père Anselme Dimier, présentés par Benoît Chauvin, [II (Histoire cistercienne), vol. IV (abbayes)], Beernem, B Chauvin, 1984, p. 409-47
  • Dom Brial, « Hugues de Fouilloi, prieur de Saint-Laurent de Heilli », dans Congrégation des bénédictins de Saint-Maur & Classe d'Histoire et de Littérature ancienne de l'Institut (dir.), Histoire Littéraire de la France, t. XIII, (nelle éd.) Paris, Victor Palme, 1879, p. 492-507
  • Charles du Fresne du Cange, Glossarium mediae et infimae latinitatis, t. VII/X (en 5 vol.s), Paris, G A L Henschel, 1850 (première éd. 1678), p. 396
  • Caura Carlino, « L'illustrazione dell'avium di Ugo di Folieto nel cod 199 della Biblioteca Statate di Cremona », dans Codice Miniato : rapporti tra codice, testo e figurazione ; atti del III congresso di storia della miniatura, (3d, 1988, Cortone), 1992 p 327-335
  • Francis J. Carmody, « De Bestiis et aliis rebus and the latin Physiologus », dans Speculum, 13 (1938), p. 153-59
  • Willene B. Clark, “The Illustrated Medieval Aviary and Laybrotherhood”, Gesta, 21 (198-), p. 63-74
  • Willene B. Clark, “The Aviary-bestiary at the Houghton Library Harvard”, dans Willene B. Clark et Meradith T. Mcmunn (éd.), Beast and birds of the Middle Ages, the bestiary and its legacy, Philadelphie, 1990, p. 26-43
  • Willene B. Clark, The medieval Book of Birds: Hugh of Fouilloy’s Aviarium, New York, Binghampton (Medieval and Renaissance Texts and Studies, 80), 1992
  • Charles de Clercq, « Hugues de Fouilloy, imagier de ses propres œuvres ? », Revue du Nord, 177, t. XLV (janvier-mars 1963), p. 31-43
  • Carlo de Clercq, « La nature et le sens du De avibus d'Hugues de Fouilloy », dans Albert Zimermann (éd.), Methoden in Wissenschaft und Kunst des Mittelaters, ("Miscelanea mediaevalia", 7), Berlin, De Gruyter, 1970, p. 279-302
  • Carlo de Clercq, « Le rôle de l’image dans un manuscrit médiéval (Bodleian, Lyell 71) », dans Gutenberg Jarhbuch, 37 (1962), p. 23-30
  • Rémy Cordonnier, « Des oiseaux pour les moines blancs : réflexions sur la réception de l'Aviaire d'Hugues de Fouilloy chez les cisterciens », dans La Vie en Champagne, 38 (2004), p. 3-12
  • Charles de Clercq, « Le Liber de rota verae religionis d'Hugues de Fouilloy », dans Bulletin Du Cange, 24 (1959), p. 219-228
  • Charles de Clercq, « Le Liber de pastoribus et ovibus d’Hugues de Fouilloy », Archivum latinitatis medicii aevi, dans Bulletin du Cange, 31, 1961, p. 77-107
  • Robert Francis Cook, « Un manuscrit américain du De claustro de Hugues de Fouilloy », dans Scriptorium, 33 (1979), p. 62-64
  • Firmino Crespo, Fernando Frade, “Anotações e Comentários sobre o Livro das Aves”, dans Geographica III, 9 (1967), p. 20-39
  • Antonio Cruz, “O Livro das Aves Um Códice Ignorado Idêntico ao de Lorvã”, Dans Revista de Ciências Historicas I, 1986, p. 161-174
  • Charles Dereine, « Hugues de Fouilloy » dans Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques, vol. XVII. (Filies - Français), Paris, Librairie Letouzey et Ané,‎ 1971 (ISBN 2-7063-0157-0) , col. 1271-8
  • Luc Dubar, Recherches sur les offices du monastère de Corbie jusqu’à la fin du XIIIe siècle, Lille, Lenglet, 1951
  • H. Feiss & Ronald Pepin, “Birds in Beinecke ms 189”, dans Yale University Library Gazette, 68 (1994), p. 110-115
  • Cosimo Damiano Fonseca, « Hugues de Fouilloy entre l'ordo antiquus et l'ordo novus », dans Cahiers de civilisation médiévale Xe - XIIe siècles, 16 (1973), p. 303-312
  • Ivan Gobry, Le De Claustro animae d'Hugues de Fouilloy, Amiens, Eklitra, 1995
  • Ivan Gobry, Hugonis de Folieto : De Claustro animae, thèse complémentaire pour le doctorat ès Lettres présenté devant la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université de Paris, vol. II (De Claustro Spiritali, livre III : édition critique avec traduction), Paris, service de reproduction des thèses de l'Université de Paris, 1965
  • Ivan Gobry, « Hugues de Fouilloy », dans Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique, doctrine et histoire, t. VII/XVI, Paris, Bauchesne, 1969, c. 880-886
  • Maria Isabel Rebelo Goncalves, “Livro das aves” Hugo de Folieto: Tradução do latim et intradução por Maria Isabel Rebelo Goncalves, Lisboa, Colibri, 1999
  • Maria Isabel Rebelo Goncalves, “Livro das aves”, dans Giulia Lanciani et Giuseppe Tavani (dir.), Dicionário da Literatura Medieval Galea e Portuguesa, Lisboa, Cahminho, 1993
  • D.-R.Gregoir, « Le De Claustro Animae est-il d'un clunisien ? », dans Studia monastica, 4, p. 193-195
  • Nicolas Martin Hâring, « Notes on the Liber avium of Hugh of Fouilloy », dans Recherches de théologie ancienne et médiévale (A journal of ancient medieval Christian literature), XLVI (janvier-décembre 1979), p. 53-83
  • Bernard Haureau, « Hugues de Fouilloy », dans Dr Hoefer (dir.), Nouvelle Biographie Générale depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours, t. XXV/XLVI, Paris, F. Didot, 1858, col. 442-445
  • Hartmut Kleineidam, „Li volucraire, Edition eines afr Gedichtes aus dem 13 Jh.“, dans Zeitschrift für Romanische Philologie, 86 (1970), p. 1-21
  • Maria de Marco, « Codici Vaticani del De Claustro Animae di Ugo di Fouilloi », dans Sacris Erudiri, 15 (1964), p. 220-248
  • Mário Martins, “O Livro das Aves”, dans Broteria, 77-5 (1963), p. 413-416
  • Friedrich Ohly, „Probleme der Mittelalterlichen Bedeutungsforschung und das Taubenbild des Hugo des Folieto“, dans Frühmiteralterlieschen Studien II, Berlin, Walter de Gruyter & CO, 1968, p. 162-201
  • Victor Mortet, « Hugues de Fouilloy, Pierre le Chantre, Alexandre Neckham et les critiques dirigées au XIIe siècle contre le luxe des constructions », dans Mélange d'histoire - offert à monsieur Charles Bémont, Paris, 1931, p. 105-137
  • Guy Oury, « Hugues de Fouilloy », dans Geneviève Hasenohr et Michel Zink (dir.), Dictionnaire des lettres françaises, le Moyen Âge, Paris, Plon, 1994 (nelle édition rev et mise à jour), p. 194-195
  • Dom Henry Pelletier, « Hugues de Fouilloy, chanoine régulier, prieur de Saint-Laurent-au-Bois », dans Revue du Moyen Âge latin, t. II, Lyon & Strasbourg, 1946, p. 27-44
  • Dom Henry Pelletier, « Hugues de Fouilloy, auteur spirituel », dans Histoire religieuse de la Picardie, vol. I/ III, Abbeville, Charles Paillart, 1961, p. 109-110
  • N.Rossi (dir.), Livro das Aves, Rio de Janeiro, Institudo Nacional do Livro (Dicionário da Língua Portuguesa, 4), 1965
  • Martine Sainte-Marie, « Note sur un traité des oiseaux conservé parmi les manuscrits de la Société Archéologique de Montpellier », dans Guy Romestan (dir.), Mémoires de la société archéologique de Montepellier, 21 : Hommage à Robert Saint-Jean, art et histoire dans le Midi languedocien et rhodanien (Xe- XIXe s.), Montpellier, 1993, p. 393-401
  • Albino Forjaz de Sampaio (dir.), História da Literatura Portuguesa Ilustradai, vol. I/III, Lisboa-Paris, Aillaud e Bertrand, 1929
  • Manuela Sanson & Francesco Zambon, « Pictura e scriptura la symbologia della colomba nel De avibus di Ugo di Fouilloy”, dans Rivistat di storia e letteratura religiosa, année XXIII - 1 (1987), p. 37-67
  • Heinrich Schipperges, „Seelenheilkunde bei Hugo de Folieto“, SudArch, 44 (1960), S 82
  • Fritz Oskar Schuppisser, Hugo de Folietos De Claustro animae: Der Klosterbau als Abbild der Seele und des Paradieses, Bern, 1981 http://www.fschuppisser.ch/1kunst/hugo.html
  • A. Thomas, « Le De claustro anime et le Roman de Troie », dans Romania, 4e année (1913), p. 83-85