Holmes et Yoyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Holmes et Yoyo

Titre original Holmes and Yo-Yo
Genre Série policière fantastique humoristique
Acteurs principaux Richard B. Shull (en)
John Schuck
Bruce Kirby
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 13
Durée 55 minutes
Diff. originale 25 septembre 19768 août 1977

Holmes et Yoyo (Holmes & Yo-Yo) est une série télévisée américaine en 13 épisodes de 30 minutes, créée par John Astin, Reza Badiyi, Jack Arnold, Leonard Stern, Lee Hewitt et Jack Sher, et diffusée du 25 septembre au 11 décembre 1976, puis les deux derniers épisodes les 1er et 8 août 1977 sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée le 26 avril 1980 sur TF1 dans l’émission Au plaisir du Samedi, puis rediffusée le 19 mars 1984 sur TF1 dans Croque Vacances et le 23 décembre 1987 sur TF1 dans le Club Dorothée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le capitaine Sedford désigne un nouveau coéquipier au policier Holmes : Gregory Yoyonovich, dit Yoyo. Ce qu'ignore Holmes, c'est que Yoyo est un androïde.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

L'ordre français est différent de l'ordre de diffusion américain.

  1. Holmes et Yoyo (Holmes and Yoyo - Épisode Pilote)
  2. Chien méchant (Connection, Connection II)
  3. La Police est sur les dents (The Dental Dynamiter)
  4. Chat perché (The Cat Burglar)
  5. Le Masque (The Last Phantom)
  6. Monnaie de singe (Funny Money)
  7. Le Témoin (Key Witness)
  8. Vol de diamants (The K-9 Caper)
  9. La Rançon (Dead Duck)
  10. Les Otages (The Hostages)
  11. Au revoir Benny (Bye, Bye Bennie)
  12. Voyage de noce (Yoyo Takes a Bride)
  13. Trafic de platine (The Thornhill Affair)

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Cette série, qui mêle plusieurs genres (policier, humour, fantastique), a été populaire en France et en Europe et a marqué la mémoire des téléspectateurs malgré le petit nombre de rediffusions. Aux États-Unis, en revanche, la série a été annulée au bout de trois mois.
  • Il arrivait à Yoyo de bugger lorsqu'on lui demandait sa précédente affectation. Il restait alors bloqué sur la phrase "à la brigage des jeux", qu'il répétait en continu.
  • Si Lee Hewitt et Jack Sher sont les créateurs de la série, Leonard Stern en est également l’un des concepteurs. Ce dernier a notamment été à l’origine de Max la Menace à la fin des années 1960. Le ton n’est pas la seule similitude entre les deux fictions. Au générique des enquêtes loufoques de Max Smart (joué par Don Adams), le public avait notamment croisé un certain Hymie, prototype d’agent robotisé. Son concept a largement été repris dans Holmes & Yoyo[1].

Produits dérivés de la série (France)[modifier | modifier le code]

  • Bande dessinée : Holmes et Yoyo : Télé Junior

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Jelot-Blanc, 30 ans de séries et de feuilletons à la T.V., Pac,‎ 1985 (ISBN 2853362418)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Holmes & Yoyo - L'Encyclopédie des Séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 24 février 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]