Hockey sur glace aux Jeux olympiques de 1920

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anvers - 1920

dessin d'un joueur de hockey sur glace
dessin des anneaux olympiques
Généralités
Sport Hockey sur glace
Organisateur(s) Ligue Internationale de Hockey sur Glace
Éditions Première
Lieu Drapeau de la ville d'Anvers Anvers
Drapeau de la Belgique Belgique
Nations 7
Épreuves 1
Site(s) Ijspalast d'Anvers
Palmarès
Vainqueur masculin Drapeau du Canada Canada

Navigation

Le hockey sur glace est introduit pour la première fois aux Jeux olympiques d'été de 1920. Alors que les Jeux olympiques d'hiver n'existent pas encore, le premier tournoi se dispute quelques mois avant les Jeux d'été, dans le nouvel Ijspalast d'Anvers.

Contexte et déroulement[modifier | modifier le code]

Photographie en noir et blanc d'une patinoire.
Le Ijspalast accueille les rencontres du tournoi de hockey sur glace des Jeux olympiques d'Anvers.

Un tournoi de hockey est organisé à Anvers en tant que démonstration de sports d'hiver. La Ligue Internationale de hockey sur glace, admet deux nations nord-americaines – le Canada et les États-Unis. En revanche, les perdants de la Première Guerre mondiale, l'Allemagne et l'Autriche, sont exclus d'une participation olympique[1]. En 1983, la fédération internationale de hockey décide de déclarer la compétition comme la première édition du championnat du monde[2]. L'équipe du Canada est en fait l'équipe des Falcons de Winnipeg, équipe détentrice de la Coupe Allan[3]. Six joueurs sont alignés de chaque côté alors que les changements de ligne ne peuvent s'effectuer que lors d'un arrêt du jeu[2]. Les sept équipes participant au tournoi sont les suivantes : la Belgique, les États-Unis, la France, la Suède, la Suisse et la Tchécoslovaquie[4]. La Suisse compte dans ses rangs Max Sillig, président de la LIHG[2].

Comme il y a sept équipes, il est décidé de distribuer les médailles selon le « système Bergvall » : l'une des sept équipe est tirée au sort et exemptée du premier tour – la France. La première phase se joue avec six matchs au premier tour puis les trois vainqueurs et l'équipe exempte du premier tour se rencontrent. Une finale est organisée à l'issue de laquelle, la médaille d'or est donnée à la meilleure équipe. Par la suite, les trois équipes éliminées par l'équipe championne participent à une deuxième phase avec une équipe exemptée de premier tour. L'équipe qui sort victorieuse de ce tour reçoit la médaille d'argent. Enfin, les trois équipes éliminées par les deux équipes médaillées se rencontrent dans une troisième phase afin d'attribuer la médaille de bronze.

Les Falcons, dont le capitaine est Frank Fredrickson, remportent le tournoi grâce à trois victoires[2] 15-0 contre la Tchécoslovaquie, 2-0 contre les États-Unis puis 12-1 contre la Suède. Les trois équipes battues par l'équipe de Winnipeg jouent par la suite pour la deuxième place : la Tchécoslovaquie est exemptée du premier tour mais perd en finale contre les États-Unis 16-0. La troisième phase oppose la Tchécoslovaquie, la Suède et la Suisse. Une nouvelle fois exempts du premier match, la Tchécoslovaquie remporte son premier match du tournoi lors du dernier match contre la Suède sur le score de 1-0 ; l'équipe se classe troisième[2],[4]. Malgré leur trois victoires, autant que le Canada, les joueurs de Suède repartent du tournoi sans médaille[2].

Joueurs et statistiques[modifier | modifier le code]

Effectifs[modifier | modifier le code]

Photographie en noir et blanc d'une équipe de hockey sur glace posant leurs uniformes.
L'équipe des États-Unis pour les Jeux olympiques d'Anvers.

Les effectifs des équipes sont les suivantes :

Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Statistiques du Canada[14]
Joueur PJ B
Frank Fredrickson 3 12
Haldor Halderson 3 9
Magnus Goodman 3 3
Konrad Johannesson 3 2
Robert Benson 3 1
Chris Fridfinnson 1 1
Allan Woodman 2 1
Wally Byron 3 0

Résultats[modifier | modifier le code]

Cette section présente les résultats des matchs.

Première phase[modifier | modifier le code]

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Sept équipes seulement ont participé au tournoi et par conséquent, la France a été exemptée des quarts de finale de la première phase.

23 avril Suède Drapeau : Suède 8-0
(5-0, 3-0)
Drapeau : Belgique Belgique


24 avril États-Unis Drapeau : États-Unis 29-0
(15-0, 14-0)
Drapeau : Suisse Suisse


24 avril Canada Drapeau du Canada 15-0
(10-0, 5-0)
Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie


Demi-finales[modifier | modifier le code]

25 avril Suède Drapeau : Suède 4-0
(2-0, 2-0)
Drapeau : France France


25 avril Canada Drapeau du Canada 2-0
(0-0, 2-0)
Drapeau : États-Unis États-Unis


Finale[modifier | modifier le code]

26 avril Canada Drapeau du Canada 12-1
(5-1, 7-0)
Drapeau : Suède Suède


Le Canada gagne ainsi la médaille d'or.

Deuxième phase[modifier | modifier le code]

La deuxième phase pour la médaille d'argent s'est disputée entre les équipes ayant été battues par le Canada : les États-Unis, la Suède et la Tchécoslovaquie, cette dernière étant exemptée du premier tour.

Premier tour[modifier | modifier le code]

27 avril États-Unis Drapeau : États-Unis 7-0
(5-0, 2-0)
Drapeau : Suède Suède


Second tour[modifier | modifier le code]

28 avril États-Unis Drapeau : États-Unis 16-0
(7-0, 9-0)
Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie


Les États-Unis remportent donc la médaille d'argent.

Troisième phase[modifier | modifier le code]

Pour la médaille de bronze, les équipes battues par le Canada et les États-Unis se sont rencontrées : la Suède, la Tchécoslovaquie et la Suisse. Le premier match étant programmé le même jour que le match pour la médaille d'argent, la Tchécoslovaquie évite une nouvelle fois le premier tour[23].

Premier tour[modifier | modifier le code]

28 avril Suède Drapeau : Suède 4-0
(0-0, 4-0)
Drapeau : Suisse Suisse


Second tour[modifier | modifier le code]

29 avril Tchécoslovaquie Drapeau : Tchécoslovaquie 1-0
(1-0, 0-0)
Drapeau : Suède Suède


L'équipe de Tchécoslovaquie est donc la troisième équipe sur le podium tout en n'ayant inscrit qu'un seul but au cours du tournoi.

Classement final[modifier | modifier le code]

  1. Drapeau du Canada Canada
  2. États-Unis États-Unis
  3. Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
  4. Drapeau de la Suède Suède
  5. Drapeau de la Suisse Suisse
  6. Drapeau de la France France
  7. Drapeau de la Belgique Belgique

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) CIO, « Hockey sur glace, équipement et histoire », sur Olympic.org (consulté le 15 mai 2011).
  2. a, b, c, d, e et f Diamond 1998, p. 499
  3. (en) « Allan Cup Archives », sur Allan Cup (consulté le 15 mai 2011).
  4. a et b Marc Branchu, « Jeux Olympiques d'Anvers 1920 », sur HockeyArchives (consulté le 15 mai 2011).
  5. (fr) « Alignement Canada - Jeux olympiques d'Été 1920 », sur Hockey Canada (consulté le 17 mai 2011).
  6. (en) « Ice Hockey results for the 1920 Summer Olympics », sur databaseolympics.com (consulté le 17 mai 2011).
  7. (cs) Milan Mašek, « Sestavy československé hokejové reprezentace (1920 - 1992)  », sur http://hokej.hansal.cz (consulté le 15 mai 2011).
  8. (cs) « Historie českého hokeje 1909-1920 », sur hokej.cz (consulté le 17 mai 2011).
  9. (en) Jan Stark, Carl Gidén et Anders Feltenmark, « The Sweden team rosters in World Championship, Olympic Games, World Cup and Canada Cup year by year since 1920  », sur Svenska Ishockeyförbundet (consulté le 17 mai 2011).
  10. (en) « A to Z Encyclopaedia of Ice Hockey - Le », sur azhockey.com (consulté le 17 mai 2011).
  11. (en) « A to Z Encyclopaedia of Ice Hockey - Squads - Switzerland », sur azhockey.com (consulté le 17 mai 2011).
  12. (en) « A to Z Encyclopaedia of Ice Hockey - Squads - France », sur azhockey.com (consulté le 17 mai 2011).
  13. Jan Casteels, « Belgische Internationalen 1910-2006 O.S.,W.K.,E.K. », sur Royal Belgian Ice Hockey Federation (consulté le 17 mai 2011).
  14. (en) « Statistiques du Canada », sur Hockey Canada (consulté le 17 mai 2011).
  15. Hansen 1996, p. 13
  16. Hansen 1996, p. 14
  17. Hansen 1996, p. 15
  18. Hansen 1996, p. 16
  19. Hansen 1996, p. 17
  20. Hansen 1996, p. 19
  21. Hansen 1996, p. 20
  22. a et b Hansen 1996, p. 21
  23. Hansen 1996, p. 22
  24. Hansen 1996, p. 23

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Eric Zweig, Long Shot: How the Winnipeg Falcons Won the First Olympic Hockey Gold, Record books,‎ 2007 (ISBN 978-1-55028-974-9)
  • (en) Kenth Hansen, The birth of Swedish ice hockey - Antwerp 1920,‎ 1996 (lire en ligne)