Heriberto Herrera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heriberto Herrera Urdizal
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Heriberto Herrera Urdizal
Nationalité Drapeau du Paraguay Paraguay / Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance 24 avril 1926
Lieu Guarambaré (Paraguay Drapeau : Paraguay)
Décès 26 juillet 1996 (à 70 ans)
Lieu Asuncion (Paraguay Drapeau : Paraguay)
Période pro.  ? – 1959
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Paraguay Teniente Fariño
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
Drapeau : Paraguay Nacional Asuncion ?? (?)
1952-1959 Drapeau : Espagne Atlético Madrid 74 (0)[1]
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1953 Drapeau : Paraguay Paraguay 4 (0)
1957 Drapeau : Espagne Espagne 1 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1958-1959 Drapeau : Espagne FC Barcelone
1959-1960 Drapeau : Espagne Rayo Vallecano
1960-1961 Drapeau : Espagne CD Tenerife
1961-1962 Drapeau : Espagne Granada
1962 Drapeau : Espagne Real Valladolid
1962-1963 Drapeau : Espagne Espanyol
1963-1964 Drapeau : Espagne Elche
1964-1969 Drapeau : Italie Juventus
1967 Drapeau : Paraguay Paraguay
1969-1971 Drapeau : Italie Inter
1971-1973 Drapeau : Italie Sampdoria
1973-1975 Drapeau : Italie Atalanta
1975-1976 Drapeau : Espagne Las Palmas
1976-1977 Drapeau : Espagne Valence
1977-1978 Drapeau : Espagne Espanyol
1978-1979 Drapeau : Espagne Elche
1980 Drapeau : Paraguay Paraguay
1981-1982 Drapeau : Espagne Las Palmas
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Heriberto Herrera Udrizar (né le 24 avril 1926 à Guarambaré au Paraguay mort le 26 juillet 1996 à Asuncion) est un joueur de football paraguayen et espagnol devenu par la suite entraîneur.

Il était surnommé Sergente, ou encore HH2 (pour le distinguer de son illustre collège Helenio Herrera, appelé HH). Gianni Brera le surnommait également "Accacchino"[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Il fut joueur dans deux clubs : Nacional FC (Asuncion) au Paraguay et Atlético de Madrid en Espagne.

Avec le premier, on ne connait pas son palmarès (mais il semble qu'il n'ait rien remporter), mais avec le second, il ne remporta rien non plus.

En sélection[modifier | modifier le code]

En tant que défenseur, Heriberto Herrera fut international paraguayen à 4 reprises (1953) pour aucun but inscrit et international espagnol lors d'un match (1957), durant lequel il n'a pas marqué de but[3].

Avec le Paraguay, il remporta la Copa América 1953 et fut élu meilleur joueur du tournoi.

Avec l'Espagne, il ne joua qu'un seul match contre la Suisse, à Madrid, le 10 mars 1957, qui se solda par un match nul (2-2).

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, il fut ensuite entraîneur en Espagne (Granada CF, Real Valladolid, RCD Espanyol Elche CF, UD Las Palmas et FC Valence) et en Italie (Juventus Football Club, Inter Milan, Sampdoria Gênes et Atalanta Bergame).

Aimant le mouvement, son système de jeu très athlétique appelé le movimiento (précurseur du football total de l'Ajax des années 1970)[4] porte tout de suite ses fruits, HH2 remportant une Coupe d'Italie dès sa première saison à la Juventus (il dirige sa première rencontre sur le banc bianconero le 6 septembre 1964 lors d'une victoire en coupe 2-1 sur l'Alessandria[5]). Ce fut ce nouveau système qui provoqua pourtant le départ suite à des dissensions avec le capitaine emblématique du club, Omar Sívori, qui devait faire trop de concessions.

Obstiné, inflexible et caractériel, Herrera était peu apprécié de ses joueurs, à qui il demandait des efforts considérables aux entraînements, parfois exténuants[4]. De nombreux joueurs, parfois stars de leur équipe, engagèrent un bras de fer avec lui, peu habitués à ses méthodes (Sívori à la Juve puis plus tard Luis Suárez à l'Inter)[4].

HH2 qualifiait son travail « d'humble et travailleur, mais solide et compacte »[4]. Après le titre de champion national remporté lors de la saison 1966-67, son équipe fut surnommée la « Juve Operaia » (en français la Juve travailleuse)[6],[7].

À la Juve, il reste en tout 5 saisons et remporte sur le banc bianconero 104 matchs sur 224 rencontres, remportant notamment 2 trophées (un scudetto et une coupe)[8]. Il est le premier entraîneur non-européen de l'histoire du club à remporter un trophée avec le club.

Durant toute sa période en Italie, il gagne en tout deux scudetti et une coupe d'Italie.

Il décède d'une tumeur dans un hôpital de la capitale paraguayenne en 1996 à l'âge de 70 ans.

Clubs[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

 

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne Atlético Madrid
 

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Paraguay Paraguay

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Espagne Real Valladolid
 
Drapeau : Espagne Espanyol Barcelone
 
Drapeau : Italie Juventus
 
Drapeau : Italie Inter

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Statistiche su Bdfutbol.com
  2. (it) Scheda
  3. (en) Players Appearing for Two or More Countries sur RSSSF
  4. a, b, c et d (it) Addio Heriberto profeta del movimiento archiviostorico.corriere.it 1996
  5. (it) Heriberto Udrizal Herrera sur Myjuve.it
  6. (it) Juveteca - I PROTAGONISTI DEL SECOLO BIANCONERO.10 — juveclubsantagata.it
  7. (it) Il Movimiento: “L’embrione del calcio totale anni ’70: la Juve operaia di Heriberto Herrera” (PDF)
  8. (it) Heriberto Udrizal Herrera - Partite Disputate: Totale
  9. Il ne finit pas le championnat, remplacé à la mi-saison (le 9 novembre 1970) par Giovanni Invernizzi.