Hendrik Christian Andersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hendrik Christian Andersen (né à Bergen le 7 avril 1872 et mort à Rome le 19 décembre 1940) était un peintre, sculpteur et urbaniste américano-norvégien.

Né à Bergen, en Norvège en 1872, il immigre enfant avec sa famille vers Newport (Rhode Island) l'année suivante. Jeune homme, il commence la sculpture et apprend à se faire une place dans l'élite fortunée de la ville, notamment en enseignant l'art à Gertrude Vanderbilt Whitney[1]. En 1893, Andersen voyage en Europe pour étudier l'art et s'installe finalement à Rome.

Sa relation avec Henry James[modifier | modifier le code]

En 1899, Andersen rencontre Henry James, l'écrivain américain expatrié. Bien que ce dernier soit de 30 ans son aîné, ils entament une relation qui durera jusqu'à la mort de James en 1916.

Sa relation avec Guido Keller[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1920 Hendrik Andersen s'associe avec l'aviateur poète Guido Keller afin de créer une « cité de vie », c'est-à-dire une cité utopique située sur une île perdue de la mer Égée où aucune loi ou forme d'ordre ne pourrait s'exercer et où seuls les artistes et les aventuriers seraient autorisés à vivre. La mort de Guido Keller dans un accident d'automobile en 1929 arrête définitivement le projet de la colonie artistique[2].

Tombe[modifier | modifier le code]

Andersen est enterré au Cimetière protestant de Rome.

La tombe d'Andersen à Rome. Photo Massimo Consoli

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. 1757 - 1855 - Newport Mansions sur www.newportmansions.org
  2. A la fête de la Révolution: Artistes et libertaires avec D'Annunzio à Fiume Claudia Salaris, Editions du Rocher, Paris, 2006.