Harry Dent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harry Dent.

Harry Dent

Nom de naissance Harry S. Dent, Jr.
Activités Économiste
Naissance 1950
États-Unis
Langue d'écriture Anglais

Œuvres principales

S'enrichir en l'an 2000

Harry S. Dent, Jr. (né en 1950) est un écrivain et économiste américain, auteur de lettres d'information financières.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harry S. Dent, Jr. nait à Columbia (Caroline du Sud, États-Unis), en Amérique du Nord, en 1950. Son père est Harry S. Dent, Sr., conseiller stratégique du Parti républicain[1]. Harry S. Dent, Jr. obtient sa licence à l'Université de Caroline du Sud, où il est major de sa promotion. Il est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires de l'École des affaires de Harvard, en tant que boursier Baker. Il vit à Tampa (Floride, États-Unis)[2].

Harry Dent est le fondateur de HS Dent Investment Management, une firme d'investissement basée à Tampa, en Floride, qui conseille le fonds d'investissement Dent Strategic Portfolio Fund. Harry Dent est également le président et fondateur de la Fondation H.S. Dent et des éditions H.S. Dent.

Harry Dent écrit une lettre d'information économique qui passe en revue l'économie aux États-Unis et partout dans le monde, en se concentrant sur les habitudes de dépenses prévisibles des consommateurs, grâce aux tendances démographiques. Il y détaille aussi les marchés financiers. Il a écrit plusieurs livres, dont certains ont été des best-sellers.

Théories[modifier | modifier le code]

« La meilleure analyse économique que j'ai jamais lue. Un esprit brillant avec une approche humaine des valeurs. M. Dent apporte une perception crédible de la programmation à tout, du marché financier à l'inflation et aux taux d'intérêt. Nous utilisons maintenant ses concepts pour la programmation de tous nos grands investissements et de toutes nos décisions de gestion »[3].

Ronald D. Hunter, Président-directeur général de Standard Life Insurance Company of Indiana.

Comme Robert Prechter, Harry Dent base ses théories sur les vagues de Kondratiev et d'Elliott, ainsi que le grand supercycle d'ondes d'Elliott. Le fondement des recherches de Harry Dent est la nature hautement prévisible des dépenses de consommation, basée sur le modèle d'évolution d'une famille : des dépenses minimes de la part des jeunes adultes, l'augmentation de celles-ic avec l'éducation des enfants, atteignant leur maximum lorsque leurs enfants quittent la maison, puis les dépenses diminuent au cours des quinze dernières années de la vie professionnelle (entre 48 et 63 ans), avec une épargne croissante, en préparation à la retraite.

Dans les années 1980, Harry Dent prédit que l'économie japonaise, alors la coqueluche du monde, allait bientôt entrer dans un ralentissement qui va durer plus d'une décennie. Dans les années 1990, il a prédit que l'indice Dow Jones atteindrait 10 000 points. Ces deux prédictions ont été accueillies avec beaucoup de scepticisme, et pourtant toutes deux ont fini par se réaliser.

Au Japon, Harry Dent utilise le pic de population de 45 à 50 ans (entre 1990 et 1994), pour prévoir le début d'un long ralentissement. Aux États-Unis, il utilise, et continue d'utiliser, l'année du pic pour les 48 ans, en 2009, comme le sommet d'un modèle de croissance à long terme.

En 2000, sur la base de ses prévisions, selon lesquelles la croissance économique se poursuivra tout au long des années 2000, Harry Dent prédit que l'indice Dow Jones atteindrait 40 000 points, une prédiction qu'il répète dans son livre de 2004. Il prédit aussi que l'indice NASDAQ atteindrait 13 000 à 20 000 points. Fin 2005, il révise ses prévisions à des niveaux beaucoup plus faibles, estimant que l'indice Dow Jones atteindrait 16 000 à 18 000 points et l'indice NASDAQ 3 000 à 4 000 points. En janvier 2006, il annonce que l'indice Dow Jones atteindra 14 000 à 15 000 points d'ici la fin de l'année. Cet indice termine 2006 à 12 463 points, 11 % en dessous de la valeur inférieure de sa prédiction, et 2007 à 13 264 points, encore une fois significativement plus bas que la prédiction révisée de Harry Dent, fixée à 15 000 points au début de 2008. Par la suite, l'indice Dow Jones, après avoir franchi la barre des 14 000 points, vers la fin de 2007, n'a cessé de décroître.

Harry Dent a popularisé la théorie de l'onde de dépenses des baby boomers[4]. Selon lui, lorsque les enfants des baby-boomers quittent la maison, ces derniers commencent à rembourser leurs emprunts et à épargner pour la retraite, ce qui signifie dépenser moins. Cela signifie que le marché boursier atteint un plateau entre 2007 et 2009, et reste fondamentalement plat jusqu'au quatrième trimestre de 2011.

Prévisions pour les années 2010[modifier | modifier le code]

Son livre de 2011, The Great Crash Ahead, poursuit en suggérant que les dépenses de consommation vont commencer à chuter en 2012, avec l'indice Dow Jones au creux de la vague, quelque part entre 3 000 et 5 600 points, en 2014. Après avoir touché le fond, les bourses connaîtront une mini-reprise en 2015-2017 avant de tomber au plus bas pendant la période 2019-2023, lors du creux du groupe d'âge de 45 à 50 ans, dû au fait que le taux de natalité des États-Unis atteint son plus bas niveau en 1973[5].

Pour 2012, Harry Dent annonce la chute de l'indice Dow Jones à 10 000 points et sa baisse vers 3 000 points, en 2013. Selon lui, la dette privée, évaluée à 42 GUS$ a un effet déflationniste. Il recommande de ne pas investir dans l'or, l'argent ou l'immobilier, mais dans le dollar[6]. Il prévoit un effondrement des économies européennes, causé par la dette espagnole, ainsi que de l'économie chinoise[7]. Il annonce également, le 30 décembre 2011, une chute de 30 à 50 % de l'indice Standard & Poor's 500[8]. Le 17 février 2012, cette prévision est remplacée par un pronostic de hausse[9].

Critiques[modifier | modifier le code]

Harry Dent fait un usage intensif de graphiques, de cycles et de tendances, en dehors de ses théories démographiques, dans la prédiction à court et moyen terme des cycles économiques et boursiers. Son travail est basé essentiellement sur ​​l'hypothèse que la plupart des performances à long terme sur le marché boursier peut être expliquée par des tendances à long terme et des graphiques issus du passé.

Ses détracteurs contestent l'hypothèse que les indices de tous les événements majeurs du marché boursier peuvent être trouvés dans l'histoire relativement courte des marchés boursiers qui fonctionnent bien, dans le monde. Son travail a été critiqué, aussi, pour un usage intensif de l'exploration de données, où il est facile de trouver des schémas dans les données passées et de leur attribuer des pouvoirs de prédiction, quand de nombreux schémas de ce type se trouvent, par pur hasard, dans tous les ensembles de données. Harry Dent est aussi critiqué par de nombreux économistes, pour s'être carrément trompé dans plusieurs de ses prédictions. En fait, www.maxfunds.com, un site d'information financière lui a décerné le Prix « Ultime Charlatan »[10]. Ils écrivent :

« Les pires conseils d'investissement arrivent habituellement vers le haut et le bas des cycles boursiers. Le gourou des tendances démographiques Harry S. Dent se manifeste à nouveau, en vantant son dernier livre The Great Depression Ahead: How to Prosper in the Crash Following the Greatest Boom in History... Dans son travail de 2006, Dent a prédit : « Le Dow atteignant 40 000 d'ici la fin de la décennie, le Nasdaq progressant d'au moins dix fois à partir de son minimum d'octobre 2001 jusqu'à environ 13 500, et potentiellement jusqu'à 20 000 en 2009 ... Le Grand Boom réapparaissant dans sa phase finale la plus forte en 2007, et encore plus complètement en 2008, durant jusqu'à la fin de 2009 et au début de 2010 ». Bien sûr, ceux qui ont lu The Roaring 2000s, le chef-d'œuvre de Dent de 1999, devraient bientôt acheter à chacun de nous une dinde avec tout le toutim. Selon le livre, il reste seulement un an avant que le Dow dépasse 40 000 et le Nasdaq atteigne 20 000, date à laquelle nous allons tout simplement amplifier nos fortunes en réduisant les avoirs durant la dépression à venir. Nous ne pouvons pas sous-estimer l'ampleur de ce mouvement final avant que la dépression ne frappe, car le Dow Jones et le Nasdaq sont actuellement un peu inférieurs à ce qu'ils étaient en 1999, lorsque The Roaring 2000s a été publié[10],[11]. »

Distinction[modifier | modifier le code]

Les livres The Roaring 2000s: Building the Wealth and Lifestyle You Desire in the Greatest Boom in History et The Great Depression Ahead, de Harry Dent, sont apparus dans la liste des meilleures ventes du New York Times.

Le fonds d'investissement Dent Tactical ETF[modifier | modifier le code]

Lancé en 2009 par Harry Dent, le Dent Tactical Exchange-Traded Fund est un fonds d'investissement dont l'objectif est la croissance à long terme du capital investi. Il est géré par Rodney Johnson, avec Harry Dent comme conseil et stratège, et réunit 15 MUS$ d'avoirs. Au bout de deux ans d'existence, la valeur de ce fond n'a pas changé, alors que les indices Standard & Poor's 500, Dow Jones Industrial Average et Russell 2000 progessent de 15 % durant la même période[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1989 - Our Power to Predict.
  • 1990 - Corporation of the future - Small Business Reports.
  • 1993 - The Great Boom Ahead: your comprehensive guide to personal and business profit in the new era of prosperity - Hyperion Books.
trad. française : Le Grand boom de 1994 - trad. Jean Boissonnat et Françoise Fauchet, broché, 1er janvier 1993.
  • 1995 - The Great Jobs Ahead.
  • 1995 - Job Shock: Four New Principles Transforming Our Work and Business - New York (États-Unis), St. Martin's Press, 295 p., (ISBN 0-312-11835-X).
trad. française : Job choc - Éd. générales First.
  • 1996 - Agile Competitors and Virtual Organizations - Avec R. N. Nagel et K. Preiss, Audio-tech Business Book.
  • 1998 - The Roaring 2000s: Building the Wealth and Lifestyle You Desire in the Greatest Boom in History -, New York (États-Unis), Simon and Schuster, broché, 318 p. (ISBN 0-684-86732-X), [lire en ligne].
trad. française : S'enrichir en l'an 2000 - Broché, 23 septembre 1998.
  • 1999 - The Roaring 2000s Investor.
  • 2005 (1er janvier) - The Next Great Bubble Boom: How to Profit from the Greatest Boom in History: 2006-2010 - Broché.
  • 2006 (30 octobre) - «Dow 15,000 by Early 2008 and 20,000 by Late 2009: Revisions to Our Forecast for the Last Great Bubble Boom in Light of the New Cold War-Like Geopolitical Environment », dans HS Dent Forecast, HS Dent Publishing, 30 octobre 2006, p. 1—18.
  • 2008 (1er juin) - The Disciplined Investor - Essential Strategies for Success - Avec Andrew Horowitz.
  • 2009 (6 janvier) - The Great Depression Ahead: How to Prosper in the Debt Crisis of 2010-2012 - Free Press, broché ou relié, 400 p., 23 cm x 15 cm x 3,3 cm, 0,9 kg, (ISBN 1416588981), (ISBN 978-1416588986).
  • 2011 (20 septembre) - The Great Crash Ahead: Strategies for a World Turned Upside Down - Avec Rodney Johnson - Relié ou broché.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Harry Dent's Dented Predictions - Barrons.com.
  2. (en) Jeff Harrington, « Tampa author Harry S. Dent Jr. predicts 'Great Crash' ahead », Tampa Bay Times, St. Petersburg (Floride, États-Unis), Tampa Bay Times,‎ 28 août 2011 (lire en ligne).
  3. « The best analysis of the economy I have ever read. A brilliant mind with a human values approach. M. Dent brings a credible sense of timing to everything from the stock market to inflation to interest rates. We now use his concepts in the timing of all our major investment and management decisions. »
  4. (en) Jeremy J. Siegel, Stocks for the Long Run : The Definitive Guide to Financial Market Returns and Long-Term Investment Strategies, New York (États-Unis), McGraw-Hill,‎ 21 juin 2002, 388 p. (ISBN 978-0-07-137048-6).
  5. [1].
  6. Dow Could Crash to 3000 in 2013: Author - CNBC.
  7. Watching A Global Depression Develop In Slow Motion - Forbes.
  8. Prononciation du titre dans sa version originale [[Media:{{{1}}}|Écouter]] Harry Dent Says S&P 500 Will Fall 30-50 Percent in 2012 - The.
  9. Prononciation du titre dans sa version originale [[Media:{{{1}}}|Écouter]] Price Signals: Harry Dent sees new highs on the S&P this year!.
  10. a et b [2].
  11. « The worst investing advice usually arrives near the top and bottom of stock market cycles. Demographic trends guru Harry S. Dent is making the rounds again, and touting his latest book, The Great Depression Ahead: How to Prosper in the Crash Following the Greatest Boom in History .... In his 2006 work, Dent predicted, “The Dow hitting 40,000 by the end of the decade, the Nasdaq advancing at least ten times from its October 2001 lows to around 13,500, and potentially as high as 20,000 by 2009 … The Great Boom resurging into its final and strongest stage in 2007, and even more fully in 2008, lasting until late 2009 to early 2010.” Of course, those who read The Roaring 2000s, Dent's 1999 masterpiece, should soon be buying each of us a turkey with all the fixin's. According to the book, only a year remains before the Dow breaks 40,000 and the Nasdaq hits 20,000, at which time we'll simply amplify our fortunes by shorting stocks in the coming depression. We can’t underestimate how big this final move up will be before the depression kicks in, since The Dow and Nasdaq are currently quite a bit lower than they were back in 1999 when The Roaring 2000s was published ».

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Jeffrey M. Laderman, « Call It a Boomer Boom : Demographics tells author Dent that the Dow will hit 40,000 », BusinessWeek, Bloomberg L.P.,‎ 27 mars 2000 (lire en ligne).
  • (en) « Harry Dent forecast for '06 : stocks ready to rally », Tampa Bay Business Journal, American City Business Journals,‎ 5 janvier 2006 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]