Gustave Coquiot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gustave Coquiot est un écrivain et critique d'art français né à Puits (Côte-d'Or) le 24 septembre 1865 et mort à Paris le 6 juin 1926.

Biographie[modifier | modifier le code]

Collectionneur de tableaux de Maurice Utrillo, il fut un des secrétaires d'Auguste Rodin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Deux heures du matin, quartier Marbeuf, pièce, avec Jean Lorrain (1904)
  • 1904 : Sainte-Roulette de Jean Lorrain et Gustave Coquiot, Théâtre des Bouffes du Nord
  • Hôtel de l'Ouest, chambre 22, pièce, avec Jean Lorrain (1905)
  • Le vrai J.-K. Huysmans (1912)
  • Toulouse Lautrec, édition Auguste Blaizot (1913)
  • Le Vrai Rodin (1913)
  • Rodin à l'Hôtel de Biron et à Meudon, Ollendorff, Paris, (1917) (en ligne)
  • Vagabondages, illustré par Henri Epstein (1921)
  • Vincent Van Gogh (1923)
  • Georges Seurat (1924)
  • Renoir (1925)
  • Cubistes, Futuristes, Passéistes. Essai sur la Jeune Peinture et la Jeune Sculpture. Avec 48 reproductions. 5e édition. Paris, Ollendorff (n.d. ca. 1920). 277 pp. [First edition was published in 1914 and had 24 plates in phototypie]
  • Des Gloires déboulonnées avec 16 reproductions hors texte nouvelle édition 1927, André Delpeuch Éditeur.

Portraits[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]