Guillaume Sayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Guillaume Sayer (1796 – ?) était un marchand de fourrure Métis dont le procès marqua la fin du monopole de la Compagnie de la Baie d'Hudson sur le commerce des fourrures dans le Nord du continent américain.

Sayer opérait en tandem avec un associé basé à Pembina, Dakota du Nord, entrant ainsi en concurrence directe avec la Compagnie. Sayer fut accusé de commerce illégal et jugé à Fort Garry le 17 mai 1849 par le tribunal d'Assiniboine. Il fut soutenu par le chef Métis Louis Riel (père), qui rassembla devant le tribunal plusieurs Métis armés et prêts à soutenir leur compatriote si besoin. Bien que reconnu coupable par le juge Adam Thom, aucune amende ni punition ne lui fut imposée - probablement par crainte de la foule amassée au dehors. Aux cris de "Le commerce est libre! Le commerce est libre!", la Compagnie venait de perdre la possibilité de faire respecter son monopole par la force des tribunaux. Celui-ci fut formellement abrogé en 1870 et la région ouverte aux investisseurs indépendants. La Compagnie transféra ses droits sur la Terre de Rupert au gouvernement fédéral canadien dès 1868 (Rupert's Land Act), mais ce n'est qu'après la Rébellion de la rivière Rouge que ce transfert ne fut effectif, le territoire devenant la province du Manitoba.

On ignore ce qu'il est advenu de Guillaume Sayer après son procès.