Gouvernement Léon Faucher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Léon Faucher
Régime Deuxième République
Président du conseil, de facto Léon Faucher
Début
Fin
Durée &0000000000000199.000000199 jours
Chronologie
Gouvernement
précédent
Petit ministère
Gouvernement
suivant
Dernier ministère

Le gouvernement Léon Faucher est le gouvernement qui a dirigé la Deuxième République française entre le 10 avril et le , date à laquelle il fut remplacé par un gouvernement dirigé par le président de la République, Louis-Napoléon Bonaparte.

Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République (1848-1852)[modifier | modifier le code]

Le gouvernement dont Léon Faucher est la figure principale[1], est mis en place par le président de la République Louis Napoléon Bonaparte le 10 avril 1851 et est renvoyé par le même président le 26 octobre 1851. C'est un ministère de compromis entre le Parti de l'Ordre et les bonapartistes dans la période qui précède le coup d'État du 2 décembre 1851.

Composition du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le nouveau gouvernement succède à un ministère où l'on comptait de nombreux « techniciens » en raison du rejet, début janvier 1851, par l'Assemblée d'un gouvernement bonapartiste. Le président est contraint de composer avec la majorité législative (Parti de l'Ordre).

Ministres nommés le 10 avril 1851[modifier | modifier le code]

Nomination le 26 avril 1851[modifier | modifier le code]

Politique du gouvernement[modifier | modifier le code]

La grande affaire du ministère est la révision constitutionnelle destinée à permettre une nouvelle candidature du président de la République en exercice Louis Napoléon Bonaparte (ce qui était interdit par la Constitution de 1848). Cette révision est refusée par l'Assemblée le 19 juillet 1851 (par 446 pour et 270 contre, mais il fallait une majorité qualifiée de 543).

Un ministère de personnalités assez effacées lui succède jusqu'au Coup d'État du 2 décembre.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Inès Murat, La Deuxième République, Fayard, 1987
  • Philippe Vigier, La Seconde république, PUF, collection Que sais-je ?
  • Dictionnaire des ministres (1789 - 1989), Librairie Académique Perrin, 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il ne porte pas le titre de président du Conseil mais son rôle s'apparente à celui d'un Premier ministre. cf Dictionnaire des ministres cité dans la bibliographie, p. 258.

Articles connexes[modifier | modifier le code]