George Jackson (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Jackson.

George Henry Jackson

Naissance 1945
Indianola
Décès 14 avril 2013 (à 68 ans)
Ridgeland
Activité principale chanteur
Genre musical soul, southern soul, deep soul
Années actives années 1963 et 1985 principalement
Labels Malaco Records
MGM Records
Fame records
Goldwax Records
Hi Records
Page d'aide sur l'homonymie Il ne faut pas le confondre avec un autre chanteur de blues Big George Jackson.

George Henry Jackson, né en 1945 à Indianola, Mississippi et décédé le 14 avril 2013 à Ridgeland, est un auteur et chanteur américain de soul blues, southern soul et deep soul des années 1960 et 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il grandit à Greenville bercé par les sons gospel des Soul Stirrers, Staple Singers et surtout de Sam Cooke[1]. Davantage connu pour son talent de compositeur fertile, il compose bon nombre de chansons soul (près de 450) pour différents interprètes comme Clarence Carter, James Carr, Bob Seger, Wilson Pickett, Ike Turner, Z. Z. Hill, Candi Staton et Johnny Taylor. Ses plus célèbres sont It’s too funky in here, pour James Brown, et One bad apple, écrite pour les Jackson Five mais finalement chantée par The Osmonds et vendue à un million d’exemplaires.

Comme chanteur, sa tessiture de ténor et son registre de crooner bluesy rappelle des interprétations comme celles de Bobby Bland ou de James Carr. Originaire du Mississippi, il s’installe à Memphis, où il enregistre aux fameux studios Muscle Shoals. Aretha, Sing One For Me est son seul et unique tube, qui sera repris par Chan Marshall (Cat Power). Il chante également Search Your Heart, I Don't Need You No More et Find 'Em, Fool 'Em and Forget 'Em.

George Jackson décède en avril 2013 à l'âge de 68 ans des suites d'un cancer[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Enregistrant sous de multiples labels, ses singles se retrouvent dispersés, ce qui ne favorise pas sa carrière de chanteur. En novembre 2009, Ace Records[3], ayant racheté Kent Records sort un album intitulé In Memphis 1972-77 reprenant la plupart des enregistrements de George Jackson. Peu de temps après, en 2011, une réédition des enregistrements de Jackson aux FAME studios sort sous le titre : Don't Count Me Out et reçoit un accueil très favorable des critiques spécialisées[2]. En 2012, le second volume consacré aux enregistrements de l'artiste sous le label FAME est produit. Dans cet opus, Let The Best Man Win (The Fame Recordings /Vol.2), Jackson est accompagné sur plusieurs morceaux par la section rythmique composée de David Hood, Roger Hawkins, David Beckett, incontournables musiciens de Muscle Shoals.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Heart To Heart Collect
  • 2002 : George Jackson in Muscle Shoals
  • 2006 : What Would Your Mama Say
  • 2010 : All Because Of Your Love
  • 2011 : Don't Count Me Out: The Fame Recordings
  • 2012 : Let the Best Man Win: The Fame Recordings

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) George Jackson in Muscle Shoals, www.donwalker.net
  2. a et b (en) Southern Soul Songwriter George Jackson Dies at 68, www.billboard.com, Associated Press, 15 avril 2013
  3. Ace Records Ltd., Royaume-Uni