Fort Jacques et Fort Alexandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fort Jacques et Fort Alexandre constituent une des fortifications du système défensif improvisées par l'empereur Jean-Jacques Dessalines afin de prévenir le retour des Français après l'indépendance de l'île de Haïti.

Les forts furent construits sous la direction du général Alexandre Pétion. Ils furent élevés au sommet des collines entourant la ville de Kenscoff près de Pétionville.

Les forts furent nommés Alexandre en l'honneur d'Alexandre Pétion et Jacques en l'honneur de Jean-Jacques Dessalines. Le Fort Jacques fut achevé en une année et armé de canons et de bombardes. Le Fort Alexandre fut flanqué de quatre bastions d'angle. Le fort Alexandre fut abandonné à la mort de Jean-Jacques Dessalines en 1806.

Depuis le Fort Jacques, on peut voir entièrement la baie de Port-au-Prince.

Le fort Jacques fut restauré, alors que le Fort Alexandre, qui se trouve à l'est du Fort Jacques, est pratiquement en ruines.

Chaque année, le 18 mai (anniversaire de la création du drapeau haïtien), un pèlerinage, une fête foraine et des concerts de musique sont organisés dans les lieux mêmes de ces forts.

Liens externes[modifier | modifier le code]