Fodé Bangoura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en Guinée
Image illustrative de l'article Fodé Bangoura

Fodé Bangoura est un homme politique guinéen né à Koba, dans la préfecture de Boffa. Bangoura est l'ancien bras droit du président Lansana Conté.

Bangoura est diplômé en histoire et géographie de l'Institut polytechnique Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Il a enseigné à la Faculté de Sciences sociales avant de se retrouver chef de cabinet du secrétaire d’État au Tourisme et à l’Hôtellerie en 1991.

Bangoura devient ensuite chef de cabinet du ministère du Commerce, des Transports et du Tourisme (1992-1994), puis directeur du protocole d’État à la présidence, de 1994 à 1997. En 1997 Fodé Bangoura est nommé secrétaire général (SG) de la présidence, avec rang de ministre.

Le 5 avril 2005, Fodé Bangoura gagne un bras de fer contre Cellou Dalein Diallo, qui est limogé de son poste de premier ministre pour « faute lourde » et son poste est supprimé.

Fodé Bangoura est nommé ministre d'État chargé des Affaires présidentielles devenant de facto le numéro 2 de l'appareil d'État.

Depuis septembre 2006, un bras de fer oppose Bangoura à Mamadou Sylla, PDG de la société Futurelec, président du patronat guinéen, homme le plus riche de Guinée et proche de Lansana Conté sur fond de dettes publiques entre l'État guinéen et la société. Le 23 septembre 2006, Mamadou Sylla a été empêché de sortir de la capitale Conakry par des militaires. Sylla a accusé Bangoura d'être derrière les audits financiers contre sa société. Conté intervient alors directement pour libérer Sylla.

Une grève générale débute le 9 janvier à l’initiative des syndicats et de l’opposition. Elle vise entre autres à une revalorisation des salaires, une augmentation des libertés publiques et la fin de la corruption généralisée dont Sylla est l'emblème. Le président Lansana Conté limoge[1] alors Bangoura, considéré comme soutenant les grévistes, pour le remplacer par le ministre du Plan Eugène Camara[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Qui est Eugène Camara, le nouveau ministre d'Etat aux Affaires présidentielles ?", Guineeconakry.info, 20 janvier 2007
  2. Grève générale en Guinée: trois nouveaux morts, médiation régionale, Afp 20 janvier 2007 et Le président guinéen limoge le ministre des Affaires présidentielles, Angolapress, 20 janvier 2007