Flirt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flirt (homonymie).
Flirt d'Édouard Manet.

En français, le terme de flirt [1] renvoie à une relation amoureuse empreinte de légèreté, dénuée de sentiments profonds. Le terme anglais, lui, est plus large, et désigne notamment une conversation informelle qui peut précéder une relation  : c'est ce qu'on nomme un peu familièrement la drague, avec une touche romantique, ou, de façon plus désuète, le badinage. Dans le flirt compris en ce sens, le langage corporel est primordial. C'est un moyen pour rompre la glace avec un inconnu et peut-être s'engager dans une relation d'amitié ou d'amour durable. Le flirt ou marivaudage est un jeu pour traiter des choses sérieuses, comme l'attraction sexuelle, non pas pour montrer à l'autre qui l'on est, mais plutôt combien l'on peut être agréable, sympathique, lorsqu'on s'en donne la peine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Une étymologie populaire (reprise par Bernard Cerquiglini[2] à partir de « compter fleurette ») répandue fait dériver le mot anglais du vieux français conter fleurette, en référence à l'effeuillage d'une fleur, passé en anglais et revenu par la suite depuis la langue anglaise. Mais l'expression « conter fleurette » ne date que du XVIIe siècle, tandis que l'anglais flirt au sens de « badiner, être inconstant » date du XVIe [3].

Aspects culturels[modifier | modifier le code]

Flirt au bord de la mer par Marie-Félix Hippolyte-Lucas.

Le flirt compris comme un "badinage" varie selon les cultures. Par exemple, dans certaines sociétés occidentales, le regard est une stratégie de séduction. Dans ces cultures, on dit qu'un regard signifie un million de choses[4]. Cependant, le regard peut avoir une signification différente dans les pays asiatiques. Dans ces pays, les hommes peuvent observer les femmes, mais ces dernières peuvent avoir des problèmes si elles retournent le regard. Cet acte peut signifier qu'elles seraient intéressées par des rapports sexuels plutôt qu'un simple flirt. Néanmoins, les femmes japonaises ou chinoises ne peuvent initier un contact visuel avec les hommes car ce serait considéré comme grossier et irrespectueux[5].

Les distance entre deux individus est importante dans le flirt. Dans les pays méditerrannéens, des individus peuvent se sentir à l'aise lorsqu'ils se sentent proches physiquement, tandis que dans les pays nord-européens, ils se sentent plus à l'aise lorsqu'ils se sentent distants. Toucher, en particulier les mains ou les bras, fait partie du flirt[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée dans la langue : 1879, voir emplois chez J. Romains, M. Proust (Grand Robert de la langue française)
  2. Bernard Cerquiglini, « Merci professeur ! », sur TV5 (consulté le 22 mai 2011)
  3. Le Robert. Dictionnaire historique de la langue française, sous la dir. de Alain REY, 1998.
  4. (en) « How to flirt with women », sur Howtotalktowomen.net (consulté le 23 septembre 2010)
  5. (en) « Covert glances and eye contact », sur Brighthub.com (consulté le 26 juillet 2011)
  6. (en) « SIRC Guide to Flirting », sur Sirc.org (consulté le 22 juillet 2009)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :