Felipe Solís

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Solis.

Felipe Solís Olguín (18 décembre 194423 avril 2009)[1] est un muséographe mexicain, chercheur et enseignant en archéologie, spécialiste de la Mésoamérique. Il a notamment été sous-directeur en archéologie de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH) et directeur du Musée national d'anthropologie de Mexico (MNA)[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Formation et diplômes[modifier | modifier le code]

Il a obtenu ses diplômes en archéologie, anthropologie et études mésoaméricaines de nombreuses années après avoir commencé à exercer comme chercheur puis professeur : sa licence en archéologie a été délivrée par l'École nationale d'anthropologie et d'histoire (ENAH) en 1982 ; l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM) lui a validé une maîtrise en sciences anthropologiques en 1984, et un doctorat en études mésoaméricaines en 2002[2].

Recherche[modifier | modifier le code]

Il a été chercheur à l'INAH à partir de 1972, avec la charge de « curador » (muséographe) des collections mexicas du MNA[2]. Il a pris part à de nombreuses fouilles, dont celles de l'aqueduc de Chapultepec ou du site maya de Yaxchilan.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il a été professeur à l'UNAM à partir de 1976[2].

Muséographie[modifier | modifier le code]

Il a reçu en 2000 le prix «Miguel Covarrubias» pour la muséographie de la salle Mexica du MNA[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur ou le coauteur d'une trentaine d'ouvrages[3], parmi lesquels on peut citer notamment :

  • La cultura del maiz, Mexico, 1998.
  • Dir., The Aztec Empire, New York, Guggenheim Foundation, 2004, 376 p.
  • Felipe Solis (dir.), Teotihuacan : Cité des Dieux, Paris, Somogy Éditions d'Art,‎ 2009, 480 p. (ISBN 9782757202951)

Décès[modifier | modifier le code]

Une rumeur a circulé sur les causes de sa mort lié à la grippe A (H1N1) de 2009, mais les autorités ont révélé que sa mort est dû à des complications d'une condition préexistante, sans rapport avec la grippe A.

Il a accompagné le président Barack Obama lors de sa visite du musée une semaine avant sa mort[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. mzr, « Felipe Solís, director del Museo de Antropología », 23 avril 2009, El Universal.
  2. a, b, c, d et e Site de l'INAH, «Trayectoria del Arqueólogo Felipe Solís Olguín », jeudi 23 avril 2009.
  3. Pour la liste de ses publications consulter :
  4. « Obama's health fine after trip to Mexico », Associated Press, 26 avril 2009.