Felimare picta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le doris géant (Hypselodoris picta) est un nudibranche de la famille des chromodorididés.

Description[modifier | modifier le code]

Doris géant dans la calanque de Niolon à -40m

Ce nudibranche mesure en moyenne de 10 à 15 centimètres mais sa taille peut atteindre les 20 centimètres, c'est le plus grand doris de Méditerranée[1].

Son manteau, le plus souvent jaune pâle peut tirer vers le bleu foncé et est recouvert des petits points et de fines lignes jaunes très clairs.

Les rhinophores présentent 22 à 30 lamelles obliques[1]. Les extrémités des rhinophores sont de couleur bleu indigo[2] qui s'éclaircie en dégradé en descendant vers la tête[1]. Un anneau jaune à la base de chaque rhinophore marque le haut du fourreau dans lequel ils peuvent se rétracter[1],[2].

Les rhinophores et les branchies se rétractent à la moindre alerte.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Une éponge Ircinia fasciculata dont Felimare picta se nourrit. Ici, elle est la proie de Cratena peregrina

Felimare picta se nourrit des éponges du genre Ircinia[2]

Reproduction[modifier | modifier le code]

En méditerranée, Hypselodoris picta se reproduit l'été[1].

La ponte de Felimare picta se présente sous la forme d'un fin ruban gélatineux[1] jaune ou blanc aux bords festonnés. Elle est enroulée en spirale et est est collée sur des substrats dur par le coté du ruban large de 10 mm environ[1]. La ponte forme une corolle qui peut atteindre jusqu'à 5 cm de diamètre[2].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Felimare picta est répartie dans tout le bassin méditerranéen, l’Adriatique, l’Atlantique Est depuis l’Espagne jusqu'en l’Afrique de l’Ouest et en Atlantique Ouest, de la Floride au Brésil[1].

Il vit de la surface à 60 mètres de profondeur[1]. Il affectionne particulièrement les épaves[1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet animal est représenté par deux sous-espèces selon World Register of Marine Species (16 mai 2013)[3] :

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]