Farnsburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Farnsburg
Image illustrative de l'article Farnsburg
Vue des ruines de Farnsburg

Lieu Ormalingen
Type d’ouvrage château fort
Construction 1330
Matériaux utilisés pierre et bois
Utilisation centre de seigneurie
puis bailliage
Démolition 1798
Appartient à ville de Bâle
Contrôlé par comtes de Thierstein puis
barons de Falkenstein
Coordonnées 47° 29′ 36″ N 7° 52′ 14″ E / 47.4932, 7.8705747° 29′ 36″ Nord 7° 52′ 14″ Est / 47.4932, 7.87057  

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Farnsburg

Farnsburg est un château fort aujourd'hui en ruines situé sur la commune d'Ormalingen, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est fondé vers 1330 par les comtes de Thierstein. Il constitue alors le centre d'une seigneurerie qui inclut les villages d'Arisdorf, Buus, Diepflingen, Gelterkinden, Hemmiken, Kilchberg, Maisprach, Ormalingen, Rickenbach, Rünenberg, Tecknau, Wenslingen, Wintersingen et Zeglingen. Il est alors connu sous les noms de Varsperg ou Varnsberg.

Après la disparition de la famille Thierstein, le château devint vers 1350 la résidence de la branche Thierstein-Farnsburg puis, après 1418 celle des barons de Falkenstein. Hans et Thomas de Falkenstein rejoignent la famille des Habsbourg d’Autriche en 1440 et prennent activement part à leur côté à l’ancienne guerre de Zurich le 22 juillet 1443. En particulier, les Falkenstein prennent la ville de Brugg et y mettent le feu. En représailles, en 1444, une troupe de Confédérés assiège en vain le château avant de se faire anéantir à la bataille de Saint-Jacques-sur-la-Birse.

La guerre menée par Bâle contre les nobles soutenant les Habsbourg conduit progressivement à la ruine politique et économique de la famille des Falkenstein qui doivent vendre le château et la seigneurie à la ville de Bâle en 1461 qui le transforme en bailliage.

Aux XVe et XVIe siècles, ce bailliage initialement identique à la seigneurie, s'étend aux villages de Zunzgen, Sissach, Böckten, Tenniken, Diegten, Eptingen et Itingen. C'est à cette époque seulement qu'il prend le nom de Farnsburg. Après que le dernier bailli ait évacué le château, il est incendié par les paysans locaux en 1798 avant de servir de carrière.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château est bâti sur une colline homonyme. Son versant accessible était protégé par un fossé, l'autre se dressant sur un éperon saillant. La ruine actuelle présente encore un mur bouclier, le mur d'enceinte ainsi qu'une barbacane avancée qui protège le portail.

Des reproductions et des plans des XVIIe et XVIIIe siècles ont permis de reconstituer l'architecture probable de l'ancien édifice.

Sources[modifier | modifier le code]