Et la vie continue (film, 1991)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Et la vie continue.

Et la vie continue

Titre original زندگی و دیگر هیچ
Réalisation Abbas Kiarostami
Scénario Abbas Kiarostami
Acteurs principaux
Durée 1h31

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Et la vie continue (en persan : زندگی و دیگر هیچ, Zendegui va digar hitch) est un film iranien réalisé par Abbas Kiarostami et sorti en 1991.

C'est le deuxième volet de ce que l'on appelle la Trilogie de Koker, précédé par Où est la maison de mon ami ? et suivi de Au travers des oliviers.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1990, un tremblement de terre dévaste le nord de l'Iran. Un cinéaste, accompagné de son fils, revient sur les lieux qui furent ceux du tournage de son film précédent.

En l'occurrence, il s'agit de la transposition de l'histoire vraie du cinéaste Abbas Kiarostami qui avait tourné Où est la maison de mon ami ? à l'endroit même où le tremblement de terre a eu lieu plus tard.

Sur place, il ne trouve que ruines, deuil, désolation. Et pourtant, il demeure un furieux élan pour que la vie continue. Comme si rien ou presque ne s'était passé...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le titre original persan signifie « la vie et rien d'autre ». Un film français portant déjà ce titre, la production décida de le nommer différemment. Curieusement, le titre français est traduit en persan sur l'affiche française : و زندگی ادامه دارد.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]