Copie conforme (film, 2010)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Copie conforme (film).

Copie conforme

Titre original Roonevesht barabar asl ast
Réalisation Abbas Kiarostami
Scénario Abbas Kiarostami
Acteurs principaux
Sociétés de production MK2
Bibi Film
Pays d’origine Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film dramatique
Sortie 2010
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Copie conforme (رونوشت برابر اصل, Roonevesht barabare asl) est un film dramatique franco-italo-iranien, réalisé et écrit par Abbas Kiarostami et sorti en 2010. Il a été en compétition au Festival de Cannes 2010 et a valu à Juliette Binoche le Prix d'interprétation féminine.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Abordé de manière chronologique, le film laisse supposer la rencontre d’une antiquaire d’origine française (Binoche) établie à Arezzo en Italie et d’un critique d’art britannique (Shimell) venu en Toscane pour promouvoir la sortie de son dernier livre traduit en italien. À rebours, la trame narrative permet aussi bien de penser que l'auteur d'un ouvrage sur la notion de copie en art passe une journée à Lucignano avec son épouse ou qu'il s'ajuste au jeu provocateur d'une femme pleine de désirs. La particularité du film tient donc aux indéterminations narratives et au jeu interprétatif qu'imposent celles-ci[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le titre de l'ouvrage présenté par l'auteur anglais dès le début du film est Copie conforme, soit le titre du film.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le 8 juin 2009 à Lucignano en Toscane (Italie). Une équipe internationale veille à la bonne marche du plateau. La bonne conduite des dialogues trilingues du film (Français, Anglais, Italien) est confiée à l'assistante du réalisateur, la franco-iranienne Massoumeh Lahidji, qui a aussi pour tâche d'expliquer à qui de droit des décisions de mise en scène de Kiarostami, dont la signification reste généralement impénétrable. Fidèle à sa méthode (Kiarostami avait l'habitude en Iran de tourner sans scénario préalable), le réalisateur exige des changements de dernières minutes concernant des répliques, les décors ou certains cadrages. Lahidji explique : « Il a horreur de tout ce qui peut être prédéterminé. Il ne répond donc jamais aux questions fermées. On ne sait jamais ce qui nous attend dans la minute qui suit, et encore moins pour le lendemain. D'une manière générale, il justifie ses décisions par le sentiment de la justesse, connu de lui seul[2]. »

Réception critique[modifier | modifier le code]

  • Lors de sa présentation au Festival de Cannes 2010, le film est jugé par de nombreux critiques comme un prétendant sérieux à la Palme d'or[3]. Selon Hudson Moura, le travail du réalisateur iranien Abbas Kiarostami est remarquable pour sa première expérience européenne tournée dans une autre langue que le farsi: « On peut dire que Kiarostami a réussi à réaliser un film européen sans perdre ou compromettre son style, celui qui a aidé à consacrer le cinéma iranien sur la scène internationale[4]. »

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Simon Levesque, « Indéterminations narratives dans Copie conforme d’Abbas Kiarostami », Cygne noir, no 1,‎ 2013 (ISSN 1929-090X, lire en ligne)
  2. Jacques Mandelbaum, « Kiarostami fait sa révolution en tournant un film en Italie avec Juliette Binoche », Le Monde,‎ 4 juillet 2009 (lire en ligne)
  3. Manhola Dargis, « World Events Rumble at Cannes », New York Times,‎ 20 mai 2010 (lire en ligne)
  4. Hudson Moura, « Mon homme original », Intermedias Review,‎ 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]