Degré (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Degré.
Degré Nom
1er tonique
2e sus-tonique
3e médiante
4e sous-dominante
5e dominante
6e sus-dominante
7e sensible
8e octave ou tonique

En théorie de la musique, un degré désigne la place d'une note dans une échelle musicale spécifique (caractéristique d'un type de musique donné). On appelle tonique le premier degré d'une échelle, c'est à partir d'elle que commence l'octave.

La notion de degré s'applique principalement aux sept notes de l'échelle diatonique où la tonique est parfaitement définie. Pour l'échelle chromatique qui contient 12 notes d'importance égale, la notion de degré a peu d'intérêt.

Les concepts de tonique et de dominante sont remis en cause au XXe siècle dans la musique atonale[1].

Système tonal[modifier | modifier le code]

En musique tonale, les degrés remplissent une fonction tonale et harmonique de premier plan. Ces notes essentielles s'opposent aux notes d'agrément, dont le rôle ornemental a peu d'incidence sur la tonalité — on parle dans ce cas de notes secondaires ou de notes accessoires.

Dans la gamme tonale, les différents degrés sont organisés autour d'un degré principal, appelé tonique ou premier degré, qui donne son nom à la tonalité qui lui est associée. Par exemple, la tonique do correspond à la tonalité de do, et vice versa. Ces degrés sont généralement numérotés avec des chiffres romains.

Le 5e degré est le plus important après la tonique et s'appelle « dominante »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Degree (music) » (voir la liste des auteurs)

  1. Tonalité : système tonal et atonalité, Michel Tabachnik
  2. Danhauser 1929, p. 46

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Danhauser, Théorie de la musique : Édition revue et corrigée par Henri Rabaud, Paris, Henry Lemoine,‎ 1929, 128 p.