Cyanoramphus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le genre Cyanoramphus a été décrit par Charles Lucien Bonaparte (1803-1857). Il regroupe plusieurs espèces de perroquets communément appelés kakarikis (mot signifiant petit perroquet en māori). Elles se distinguent par un corps arrondi, une queue longue et fine, un plumage de base entièrement vert à l'exception du masque facial. Ces Psittacinae possèdent un bec gris foncé, des pattes grises et des iris orange. Aucun dimorphisme sexuel notable n'est remarqué au sein de ce genre. Toutes ses espèces sont menacées d'extinction dans leurs habitats naturels et certaines ont déjà disparu. Seul le Kakariki à front rouge ou Perruche de Sparrman est très commun dans les élevages[1].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon la classification de référence du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) (version 3.1, 2012)[2] :

Parmi celles-ci, quatre espèces éteintes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mario D. & Conzo G., 2004, Le grand livre des perroquets, de Vecchi, Paris.
  2. Congrès ornithologique international, version 3.1, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :