Combat du 23 avril 1794

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Combat du 23 avril 1794
Capture of Pomone, Engageante and Babetpar Thomas Whitcombe
Capture of Pomone, Engageante and Babet
par Thomas Whitcombe
Informations générales
Date 23 avril 1794
Lieu au sud-ouest de Guernesey
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau français République française Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Commandants
F. Desgareaux Sir John Borlase Warren
Forces en présence
3 frégates, 1 corvette 5 frégates
Pertes
2 frégates et une corvette capturées
Pomone:
80 à 100 tués ou blessés
Babet:
30 à 40 tués ou blessés
Engageante:
30 à 40 tués ou blessés[1]
Flora :
1 tué, 3 blessés
Arethusa :
3 tués, 5 blessés
Melampus  :
5 tués, 5 blessés[2]
Concorde :
1 tué, 12 blessés[1]
Guerres de la Révolution française

Le combat du 23 avril 1794, en anglais : Action of 23 April 1794, est une bataille navale qui oppose une escadre de cinq frégates britanniques, placées sous le commandement de Sir John Borlase Warren à trois frégates et une corvette françaises, placées sous le commandement du chef d'escadre F. Desgarceaux, le 23 avril 1794 pendant les guerres de la Révolution française. À l'issue du combat, deux frégates et la corvette française sont capturées par les Britanniques.

L'affrontement[modifier | modifier le code]

Le 21 avril, la frégate HMS Minerva aperçoit dans le lointain quatre bâtiments français, dans la Manche. Le lendemain, la Minerva rejoint une petite escadre de cinq frégates britanniques, sous les ordres de Warren, et lui communique cette information[2]. Warren décide immédiatement de se mettre à sa recherche et, le lendemain au lever du jour, vers h 0 du matin, on lui signale trois frégates et une corvette à sept ou huit lieues (24,5-28 milles) au sud-ouest de Guernesey. L'escadre française se met en ligne de bataille, et Warren signale à ses frégates d'engager le combat, et mène lui-même l'attaque à bord du Flora, soutenu par l'Arethusa. Profitant du de conditions météorologiques à leur avantage, les Britanniques parviennent à contraindre l'escadre française à un combat rapproché qui durera près de trois heures, avant que la Pomone et la Babet n'amènent leurs pavillons vers 11 h 0[3].

L'Engageante et la Résolue tentent de s'échapper, et Warren ordonne à la Concorde, au Melampus et à la Nymphe de se lancer à leur poursuite, car la Flora n'était plus en état de le faire. Après une heure, la Concorde rattrape l’Engageante et tente de la désemparer, avant de se lancer en direction de la Résolue, laissant l’Engageante combattre contre le Melampus et la Nymphe, qui suivaient immédiatement derrière[3].

Cependant, alors que la Concorde combattait contre l’Engageante, la Résolue vient éperonner la Concorde en lui causant d'importants dégâts à ses voiles et à sa coque. Après avoir effectué des réparations à la hâte, la Concorde revient au contact de l’Engageante, qui finira par se rendre vers 13 h 45. La Résolue tire quelques bordées supplémentaires avant de prendre la fuite, toujours poursuivie par la Melampus et la Nymphe, et finira par trouver refuge à Morlaix[3].

Forces en présence[modifier | modifier le code]

Royaume de Grande-Bretagne
France républicaine
  • Engageante, (36) F. Desgareaux, navire amiral - capturée par le HMS Concorde
  • Pomone, (44) Etienne Pevrieux - capturée par le HMS Arethusa
  • Résolue, (36) Antoine-Marie-François Montalan -
  • Babet, (22) Pierre-Joseph-Paul Belhomme - capturée par le HMS Arethusa

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « The late Sir Richard Strachan », The Naval and Military Magazine, vol. 3,‎ 1828, p. 256 (lire en ligne)
  2. a et b C. Northcote Parkinson, « The Life of Edward Pellew, Viscount Exmouth », pellew.com,‎ 2008 (consulté le 22 avril 2011)
  3. a, b et c London Gazette: no. 13646. pp. 377–379. 28 April 1794.