Colline Santa Lucia de Santiago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Colline Santa Lucía
Image illustrative de l'article Colline Santa Lucia de Santiago
Géographie
Altitude 629 m
Coordonnées 33° 26′ 25″ S 70° 38′ 36″ O / -33.440186, -70.64335633° 26′ 25″ Sud 70° 38′ 36″ Ouest / -33.440186, -70.643356  
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Région métropolitaine
Province Province de Santiago
Géologie
Type Orogenèse

Géolocalisation sur la carte : Amérique du Sud

(Voir situation sur carte : Amérique du Sud)
Colline Santa Lucía

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Colline Santa Lucía

La colline Santa Lucía de Santiago du Chili est une petite colline située dans le centre de Santiago du Chili. Limitée au sud par l'avenue de l'Alameda del Libertador Bernardo O'Higgins (où se trouve la station de métro portant le nom de la colline), à l'ouest par les rues Santa Lucia, Merced et Victoria Subercaseaux. Elle culmine à 630 mètres d'altitude et possède une hauteur de 70 mètres. Sa superficie totale est de 65 300m². Cette colline est la cheminé d'un volcan[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée des espagnols, la colline se nomme Huelén qui signifie en Mapuche douleur, mélancolie ou tristesse. Son nom actuel vient du saint du jour où Pedro de Valdivia pris la colline le 13 décembre, le jour de la Sainte Lucie.

Quand les conquistadores arrivent à la vallée de la rivière Mapocho, ils utilisent cette colline comme un point de surveillance des peuples autochtones. Durant la Reconquista (1814-1817), le général Casimiro Marcó del Pont (dernier gouverneur espagnol de la Capitainerie Générale du Chili) y fait construire deux batteries de défense : la Marcó et la Castillo Hidalgo en 1820.

Au XIXe siècle la colline connait de grandes transformations dues aux divers plans urbains. Pour célébrer le centième anniversaire de l'indépendance en 1910, la colline fait l'objet de nombreux travaux comme la création de chemins, De places, de fontaines, une plateforme édifiée au sommet et surtout un reboisement. Elle devient alors un parc. Benjamín Vicuña Mackenna dirigea les travaux.

Au début du XXIe siècle ont lieu d'autres aménagements : remplacement du système d'éclairage public et installation de restaurants. Traditionnellement, des coups de canon au sommet de la colline annonçaient la mi-journée. Cependant la pollution sonore engendrée a obligé à faire cesser ces tirs.

La colline Santa Lucia a été déclarée monument national le 16 décembre 1983 par le Décret du Ministère de l'Éducation Publique N° 1636.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Un monument sur la colline fait en pierre de deux mètres de long avec un extrait du texte que Pedro de Valdivia envoya à Charles Quint, le quatre septembre 1545 où il décrit les richesses du pays conquis existe.

Les lieux notables de la colline Santa Lucía[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.educarchile.cl/Portal.Base/Web/VerContenido.aspx?ID=183385