Chujō-ryū

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chujō-ryū
(中条流)
Art ou école martial traditionnel japonais
(古武道 ~ 古流)
Fondation
Fondateur Chujō Nagahide (伊庭秀明)
Date de
fondation
XIVe siècle
Période de
fondation
période Nanboku-chō
Lieu de
fondation
actuelle préfecture de Nagano
Enseignement
Art Description
kenjutsu art du sabre
Écoles ancêtres
Chujoke-ryu (technique familiale), enseignement chinois
Écoles similaires
Nen-ryū
Écoles descendantes
Ittō-ryūGan-ryūHasegawa-ryūKanemaki-ryūNukaidō-ryūMutō-ryūToda-ryūTomita-ryūetc.

Le Chujō-ryū (中条流) est une école traditionnelle japonaise (koryū) de kenjutsu parmi les plus anciennes que compte le Japon, avec Nen-ryū. Elle fut fondée au XIVe siècle (époque Nanboku-chō) par Nagahide (Hoyogonosuke) Chujō (伊庭秀明 (Chujō Nagahide?)), maître de sabre du shogun Yoshimitsu Ashikaga, sur la base de techniques familiales (Chujoke-ryū) et de techniques provenant de Chine, qui sont peut-être également à l'origine de Nen-ryū.

La postérité de l'école est remarquable, non seulement en tant qu'une des plus vieilles écoles de kenjutsu (renommée pour sa pratique du kodachi) avec Nen-ryū, puisqu'elle a influencé la pratique d'un nombre important de fondateurs d'écoles martiales, s'inscrivant ou non (comme Kojirō Sasaki) dans la « succession » du style.

La succession du style est la suivante[réf. nécessaire] :

  1. Nagahide Chujō (fondateur)
  2. Hirokage Kai
  3. Takayoshi Kai
  4. Nagaie Toda
  5. Kageie Toda
  6. Seigen Toda (fondateur du Toda-ryū)
  7. Kagemasa Toda
  8. Shigemasa Toda
  9. Muneyoshi Hasegawa (fondateur du Shinkyoku-ryū)
  10. Jisai Kanemaki (fondateur du Kanemaki-ryū).

Références[modifier | modifier le code]

  • Gabrielle Habersetzer et Roland Habersetzer, Encyclopédie technique, historique, biographique et culturelle des arts martiaux de l'Extrême-Orient, Amphora,‎ août 2000, 3e éd. (ISBN 2-85 180-556-8), p. 100.
  • Patrick Lombardo, Dictionnaire encyclopédique des arts martiaux, t. 1 de A à K, SEM, coll. « Le Monde des Arts Martiaux »,‎ 1993 (ISBN 2-907736-08-6), p. 67.
  • (en) « Chujo Ryu » (consulté le 11 août 2011), citant comme sources Wikipédia en japonais et Nihon Densho Bugei Ryuha Dokuhon(日本伝承武芸流派読本) Shinjinbutsu Orai sha 1994.