Roland Habersetzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roland Habersetzer, né en 1942, est un expert français dans les arts martiaux japonais et chinois. Retraité, il a enseigné pendant 37 ans l'histoire et la géographie dans un lycée français. Maître dans plusieurs styles martiaux, il est aussi auteur de nombreux ouvrages de référence sur les arts martiaux.

Il est l'époux de Gabrielle Habersetzer, avec qui il a cosigné certains ouvrages.

Parcours, enseignement et publications[modifier | modifier le code]

Il pratique les arts martiaux depuis 1957 et a été, en 1961, l'une des premières ceintures noires françaises de karaté. Reconnu comme un spécialiste des arts martiaux japonais et chinois, diplômé à des titres divers en France, au Japon et en Chine. Il a été nommé 8e Dan de Karatedo, au Japon, dès 1992, par O-Sensei Tsuneyoshi Ogura au Dojo du Gembukan, avec le titre de Shihan, Grand maître de son école (Ogura Sensei fut notamment élève de Gogen Yamaguchi, 1909-1989, et de Gima Makoto, 1897-1998). En avril 2006, il a été nommé 9e Dan (hanshi), avec le titre de Soké (maître fondateur) de son propre style qu’il a baptisé Tengu no michi. Ces grades et titres lui ont été également reconnus par Tadahiko Ohtsuka du Gojukensha de Tokyo (maître de référence en Goju-ryu, Naha-te et Shuri-te, élève direct de Higa Yuckoku, 1910-1994), en le nommant hanshi, maître d'armes de son école.

Parrain du karaté dans le Haut-Rhin[modifier | modifier le code]

En 1963, Roland Habersetzer habitait Bâle avec ses parents et enseignait histoire - géographie et le karaté à l'université de Strasbourg. À la suite d'une demande, émanant du président du judo club de Mulhouse, il a débuté entre deux trains Bâle-Strasbourg, à titre bénévole, le premier cours public d'entrainement hebdomadaire de karaté ; mercredi le 9 octobre 1963 au Dojo du JCC corporatif à Mulhouse-Bourtzwiller. Ainsi, il a contribué à l'ouverture du Karaté dans le Haut-Rhin et à la ligue de l'Est avec l'accord de M. Kiener, président de la ligue. Cet art martial était sur le plan national, bridé par les clubs de judo qui l'accusaient d’abîmer les tatamis ; indisponibles de ce fait pour cette discipline. Comme, à cette époque, on manquait de salles, la vulgarisation du karaté sur le plan national a eu du mal à progresser. De ce fait, l'avance prise dans l'est n'a pas encore été rattrapée par les autres régions.

Roland Habersetzer a commencé en 1968 une production d’ouvrages de vulgarisation (notamment une Encyclopédie des arts martiaux de l'Extrême-Orient) et de publications dans des revues spécialisées (Ronin, Budo magazine, etc). Diplômé d'état en 1972 et 5e dan en 1978, il a œuvré pendant 10 ans au sein de la Fédération française de karaté pour la région Est, puis déçu par l'évolution sportive de la discipline, il créa en 1974 le « Centre de recherche Budo », organisation privée internationale visant au développement des aspects traditionnels de la pratique martiale (Budo). Il a enseigné les arts martiaux dans son dojo de Strasbourg de 1962 à 2002.

Du Karaté-Do à Tengu no michi[modifier | modifier le code]

Expert reconnu en Karatedo et Kobudo, Roland Habersetzer demeure passionné par toutes les formes d'arts du combat. Il a élargi sa pratique à d'autres techniques, faisant usage notamment d’armes contemporaines (il est moniteur de tir de combat à l'arme de poing, diplômé aux États-Unis et en Suisse). Une recherche qui, dans le cadre de l’Institut Tengu, fondé en 1995[1], a abouti à la création d'un « concept global de défense personnelle » (Techniques Intégrées de Défense Personnelle).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Li, le Mandchou, Éditions de Trévise, 1976, 266 p.
  • Les rebelles du Yang-Tsé, Éditions du Bastberg, 1996, 202 p.
  • Le couloir de la mort, Éditions du Bastberg, 1996, 189 p.
  • Les diables de Kai-fong, Pygmalion, 1977
  • Les diables de Kai-Fong, Éditions du Bastberg, 1996, 191 p.
  • La parure du guerrier, Alsatia, coll. Le Nouveau signe de piste, 1978, 216 p.
  • La parure du guerrier, Fleurus, coll. Le Nouveau signe de piste, 1992, 216 p.
  • "Amakusa Shiro, Samouraï de Dieu" (Editions Amalthée, 2012)

Ouvrages généraux sur les arts martiaux[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie des Arts martiaux de l'Extrême Orient, Amphora, 2000, 816 p.
  • Encyclopédie technique, historique, biographique et culturelle des arts martiaux de l'Extrême Orient, avec Gabrielle Habersetzer, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 4e éd., 2004, 880 p.
  • Combat à main nue : Histoire et traditions en Extrême-Orient, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1998, 192 p.
  • Bubishi : À la source des karaté-do, Amphora, 1995, 239 p. (rééd. 1997 : 232 p.)
  • Bubishi : À la source du karaté, Budo Editions, 2007, 254 p.
  • Écrits sur les budo, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 206 p.

Karaté[modifier | modifier le code]

  • Apprenez vous-même le karaté, avec D. Coquery, Eyrolles, 1968, 64 p. (rééd. 1971)
  • Le guide marabout du karaté, Editions Gérard & C°, collection "Marabout service", 1969, 413 p. (rééd. 1975, 1978 : 404 p., 1984, 1987)
  • Le karaté : Technique wado-ryu, Flammarion, 1968, 158 p. (rééd. 1974, 1976, 1992 : 157 p.)
  • Karaté-do : techniques de base, assauts, compétition, Amphora, 1969, 495 p. (rééd. 1972, 1974 : 490 p., 1976, 1978 : 495 p., 1984, 1986)
  • Karaté-do, tome 1 : principes et techniques de base, Amphora, 1986 (rééd. 1988)
  • Karaté-do, tome 2 : techniques avancées et préparation à la ceinture noire, Amphora, 1986
  • Karaté-do, katas de base et avancés : Shorin-ryu, shotokan, wado-ryu, Amphora, 2e éd., 1980, 469 p.
  • Shotokan, karate-do, katas supérieurs, Amphora, 1983, 246 p.
  • Karaté-do kata, tome 1 : Shotokan kata de base, avancés, supérieurs, Amphora, 1990
  • Karaté-do kata, tome 1 : Shotokan kata, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 496 p.
  • Karaté-do kata, tome 2 : Wado-Goju-Shito Kata, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 328 p.
  • Karaté-do kata, tome 3 : Koshiki-No-Kata, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1994, 302 p. (rééd. 1997 : 304 p.)
  • Karaté-do : Du débutant à la ceinture noire, Amphora, 1983 (rééd. 1997 : 464 p.)
  • Karaté pratique : Du débutant à la ceinture noire, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2003, 464 p.
  • Karaté 1 : Réussir les ceintures jaune, orange, verte, Amphora, coll. Cahiers des arts martiaux, 1999, 128 p.
  • Karaté 2 : Réussir les ceintures bleue, marron, noire, Amphora, coll. Cahiers des arts martiaux, 1999, 128 p.
  • Karaté 3 : Réussir les combats, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1999, 128 p.
  • Karaté pour les jeunes : Technique et pédagogie, Amphora, 1986
  • Karaté pour les jeunes du débutant à la ceinture noire, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1994
  • Karaté pour les jeunes, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 254 p. (rééd. 2003 : 256 p.)
  • Karaté Kata : Les 30 katas du shotokan, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2004, 480 p.
  • Karaté de la tradition, Amphora, 1984, 133 p.
  • Budoscope, tome 1 : Découvrir le karaté, Amphora, 1997
  • Karaté pour ceintures noires : Stratégie du combat libre, Amphora, 1975, 238 p.
  • Karaté pour ceintures noires : Techniques supérieures et stratégie du combat, Amphora, 1980, 270 p. (rééd. 1983)
  • Karaté pour ceintures noires, Amphora, 1985, 270 p.

Judo[modifier | modifier le code]

  • Judo Initiation, avec Tadao Inogai, Amphora, coll. Cahiers des arts martiaux, 2001, 128 p.
  • Judo Perfectionnement : Ceintures bleue, marron, noire, avec Tadao Inogai, Amphora, coll. Cahiers des arts martiaux, 2001, 128 p.
  • Judo pratique : Du débutant à la ceinture noire (adaptation), de Tadao Inogai, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1995 (rééd. 1997 : 334 p., 2002 : 400 p.)
  • Judo Kata : Les formes classiques du kodokan (adaptation), de Tadao Inogai, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 352 p. (rééd. 2007 : 351 p.)
  • Budoscope, tome 2 : Découvrir le Judo, Amphora, 1997, 112 p.

Kobudo[modifier | modifier le code]

  • Budoscope, tome 11-12 : Découvrir les Ko-Budo d'Okinawa, Amphora, 1992, 168 p.
  • Ko-Budo : Les techniques d'armes d'Okinawa, Amphora, 1978, 331 p.
  • Ko-budo : Les Armes d'Okinawa - Tome 1, Sai, Amphora, 1985
  • Ko-Budo : Les Armes d'Okinawa - Tome 2, Nunchaku et tonfa, Amphora, 1986, 159 p.
  • Ko-Budo : Les Armes d'Okinawa - Tome 3, Bo, Amphora, 2000, 157 p.

Tai ji quan[modifier | modifier le code]

  • Tai ji quan : Sport et culture, Amphora, 1991, 205 p. (rééd. 1997 : 206 p.)
  • Tai Ji Quan : Les Formes Yang, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1998, 224 p.
  • Tai ji quan pratique : Styles Yang et Tui shou, avec Serge Dreyer, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2009, 367 p.

Kung fu[modifier | modifier le code]

  • Tao du Kung-Fu, Amphora, 1989, 319 p. (rééd. 1997 : 320 p.)
  • Kung-fu, Pygmalion, 1976, 399 p.
  • Kung-Fu : Trois mille ans d'histoire des arts martiaux chinois, Pygmalion, 2001, 251 p.
  • Kung-fu Wu-Shu Les techniques de la boxe chinoise, Amphora, 1979
  • Kung-fu : art et technique, Amphora, 1982, 205 p.
  • Kung-fu wu-shu : Du débutant à l'expert, Amphora, 1996, 231 p.
  • Le Kung-Fu : du débutant à l'expert, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 232 p.
  • Kung-Fu (Wushu) pratique : Du débutant à l'expert, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2006, 511 p.
  • Kung-fu de combat, Amphora, 1986, 239 p.
  • Kung-fu originel : L'Épopée de la main de fer, Amphora, 1985, 157 p.
  • Kung fu, l'épopée de la main de fer, Pocket, 1998
  • Budoscope, tome 6 : le Kung-Fu, Amphora, 1997, 120 p.

Self défense[modifier | modifier le code]

  • La self défense, André Gérard, Marabout, 1970
  • La self défense, collection "Apprenez vous-même", éditions Eyrolles, 1971.
  • La self défense en 178 dessins et 245 photos, André Gérard, Marabout, 1974, 285 p.
  • Le Guide Marabout de la self-défense, Marabout, 1978, 221 p.
  • Défense pour tous : à main nue, Amphora, 1984, 198 p.
  • Self-défense : Techniques de défense à main nue pour tous, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1989, 198 p. (rééd. 1997 : 200 p.)
  • Auto-Défense, réussir 80 clés, Amphora, coll. Cahiers des arts martiaux, 1999, 128 p.
  • Self Défense Pratique : Réalisme, Efficacité, Contrôle, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2008, 287 p.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Tengu : Ma Voie Martiale, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2007, 336 p.
  • Tir d'action à l'arme de poing : Savoir-faire professionnel, pratique sportive, activité de loisir, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2009, 350 p.
  • Budoscope, tome 9 : le Iai-Do, avec J. Lobo et S. Santoro, Amphora, 1997, 128 p.
  • Iaido : L'art de tirer le sabre, Budo Editions, 2009, 143 p.
  • Nin-jutsu, Amphora, 1997
  • Nin-jutsu : Le monde des Ninja..., avec Watanabe Kondo et Walter Rausch, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 2003, 304 p.
  • Tonfa : art martial, technique d'intervention, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 142 p.
  • Le Guide Marabout du ju-jitsu et du kiai, 1978, 201 p.
  • Budoscope, tome 5 : le Ju-Jitsu, Amphora, 128 p.
  • Budoscope, tome 14 : Découvrir le Shorinji-Kempo, Amphora, 1997, 144 p.
  • Chi-Kung (Qi-Gong) : La maîtrise de l'énergie interne, Amphora, coll. Encyclopédie des arts martiaux, 1997, 200 p. (rééd. 2001 : 197 p.)
  • Entraînements préparatoires et complémentaires aux Arts martiaux, Amphora, 1997, 192 p. (rééd. 2000)
  • Histoires de samouraïs : Récits de temps héroïques, Budo Editions, 2007, 267 p.
  • Les Paladins du Soleil levant : Rônin et samouraï célèbres, Amphora, 1997, 263 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jennifer Lawler, Eric Le Cam, Nicolas Dupuy, Les arts martiaux pour les nuls, First, 2010 (ISBN 2754010521)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]